Relations internationales

De la Chine, Henry Kissinger

Publié en 2011, c’est avec un peu de retard certes que nous nous penchons sur un ouvrage important de la géopolitique et un pilier des études sur la Chine. Connu des étudiants en Relations internationales – ne serait-ce que par l’éminence de son auteur – ce livre pourrait bien s’avérer salvateur pour ceux qui commencent à angoisser de devoir manger avec des baguettes ou de faire une indigestion de canard laqué dans les décennies à venir. Si vous voulez comprendre l’histoire de la Chine, appréhender les bases de la pensée stratégique chinoise et visualiser les tenants des relations sino-américaines, alors lisez ce livre.

La guerre en Ukraine et le retour du tragique

« L’Histoire est tragique » disait Raymond Aron. Vouloir une armée puissante, un pays souverain, maître de ses frontières passait pour quelque chose de démodé, de réactionnaire. « Vous êtes pessimistes, vous voulez la guerre ! » disait cette génération qui ne l’avait pas connue, pensant que les conflits en Europe étaient d’un autre temps. Ils ne comprennent pas que les lanceurs d’alerte ne sont pas les va t’en guerre, que les traités de paix ne se concluent qu’entre Puissances, d’où la nécessité de peser dans les relations. De là vient le précepte si vis pacem, para bellum !

Quand l’Action devint verbe, ou l’incapacité à agir face à la Russie

Dans un article paru en 1982, Claude Lefort se vantait de cette démocratie, qu’il qualifiait d’ « évènement du pouvoir comme lieu vide ». Et il y a de quoi : le gouvernant n’est plus celui qui incarne la politique – il en est le représentant, le relais auprès du peuple, assemblé dans cette union que seule la pure et parfaite politique permet. Mais voilà, la fable connaît un hic : la décision. Qui prend la décision, la forme et la rend définitive, de sa conception à sa finition ? Bonne question. Car ce lieu vide, de toute émotion comme de toute capacité à entreprendre réellement bute aujourd’hui sur la Russie.

La Chine et la Russie : la menace des empires fantômes

Ce jeudi 14 février 2022, la Russie a débuté son invasion de l’Ukraine. Vladimir Poutine, par cet acte, montre son mépris pour les menaces de sanctions des occidentaux mais aussi il démontre sa confiance dans l’axe Sino-russe. Pékin, ne condamnant pas l’invasion, se place au côté du Kremlin.

Rencontre entre Éric Zemmour et Donald Trump : échange entre deux candidats

Lundi soir, Éric Zemmour a échangé pendant près de quarante minutes avec l’ancien président
américain. D’après Guillaume Peltier et l’équipe du candidat, les deux hommes partagent les mêmes
visions et espoirs pour leurs pays : ils souhaitent que la France reste la France et que les États-Unis
restent les États-Unis.

Mort d’un civil français dans une attaque au Bénin

L’Étudiant Libre Mardi 8 février, un Français d’une cinquantaine d’années a été tué lors de l’explosion d’un engin explosif improvisé au Bénin. Si l’homme est un ancien adjudant-chef passé par 1er RPIMa, un célèbre régiment de forces spéciales de l’Armée de Terre, il était désormais chef du département anti-braconnage pour African Parks où il formait […]

Rencontre entre Poutine et Macron en Russie : succès diplomatique ou humiliation politique ?

En visite au Kremlin, Macron a réussi un exploit diplomatique en restant plus de six heures. Cependant, aucun progrès évident dans la résolution du conflit entre la Russie et l’Ukraine n’a pu être constaté.

Retour en haut