L'Étudiant Libre

Mort d’un civil français dans une attaque au Bénin

Crédits : Pixabay

Mardi 8 février, un Français d’une cinquantaine d’années a été tué lors de l’explosion d’un engin explosif improvisé au Bénin. Si l’homme est un ancien adjudant-chef passé par 1er RPIMa, un célèbre régiment de forces spéciales de l’Armée de Terre, il était désormais chef du département anti-braconnage pour African Parks où il formait les gardes forestiers locaux.

Dans cette zone, le nombre de groupes armés terroristes proches d’al-Qaïda ne cesse d’augmenter, ce qui pousse le parquet national antiterroriste français à ouvrir une enquête. Dans le même temps, le président béninois a organisé une réunion des ministres exceptionnelle afin de renforcer la présence des soldats béninois dans cette zone frontalière au Bénin, au Burkina-Faso et au Niger. Il s’agit de la plus grande attaque subie par le Bénin.

À lire également : La France conclut un contrat de vente de 42 avions Rafale avec l’Indonésie

Florian Peureau

Florian Peureau

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Mort d’un civil français dans une attaque au Bénin
Retour en haut