À la une

Jupiter et Covid-19, le syndrome de don Quichotte

Claire Marin partageait dans Le Monde une réflexion temporisante, il est en effet excessif de parler de médecine de guerre dans la crise sanitaire actuelle. D’abord parce que le virus n’est pas un ennemi, c’est la Nature, et parce qu’il n’est pas bon de rajouter plus de psychose dans une population qui a perdu le sens de la Nature, donc du réel.   La guerre, ce n’est pas du confinement mais du mouvement, des flux importants de gens, des manques de nourriture et d’eau. De quoi manque-t-on si ce n’est de liberté ? Stopper une épidémie n’est pas faire la guerre, on ne fait pas la guerre à la Nature, elle n’a pas la volonté de nuire. On tente de la

Lire l'article »