L'Étudiant Libre

Mort du professeur Luc Montagnier, prix Nobel de Médecine et figure anti-vax

Mardi 8 février, le professeur Luc Montagnier est décédé à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, à 89ans. Il a reçu le prix Nobel de médecine en 2008 après avoir découvert le virus du sida en 1983. L’homme qui a notamment créé le département d’oncologie virale à l’Institut Pasteur, aura pris ensuite des positions très controversées dans le milieu scientifique.

Il est devenu l’une des figures « antivax » après avoir tenu des propos contre les vaccins et avoir dit que le Sars-CoV-2 était un virus issu d’une manipulation humaine sur le virus du sida. Si la piste d’un virus sorti d’un laboratoire n’est pas exclue, il a été démontré depuis que ce coronavirus n’avait pas de lien avec le sida. Le professeur Didier Raoult, une autre figure « antivax », a salué sa mémoire et son travail contre le sida sur Twitter tout en ajoutant que l’attention portée sur les dernières thèses du professeur Montagnier était disproportionnée.

À lire également : En route pour défendre la liberté : les convois arrivent en France

Florian Peureau

Florian Peureau

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Mort du professeur Luc Montagnier, prix Nobel de Médecine et figure anti-vax
Retour en haut