L'Étudiant Libre

Le Kärcher restera à la cave – Communiqué de la marque allemande à l’encontre de Valérie Pécresse

Dans un communiqué officiel, l’entreprise allemande somme les politiques français d’arrêter d’associer la marque à des propos polémiques. Le communiqué concerne spécifiquement Valérie Pécresse qui souhaitait « ressortir le Kärcher de la cave » afin de « nettoyer les quartiers ».

Alors que la candidate des Républicains tente désespérément de rassembler son parti autour de petites phrases, l’entreprise Kärcher la corrige. La firme avait déjà réagi en 2005 lors de la sortie de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, qui voulait user de la métaphore afin de qualifier sa politique des quartiers sensibles. La marque se bat depuis 17 ans pour que son image ne soit plus associée à l’insécurité et à la violence. Elle avait déjà envoyé des lettres aux candidats en 2016 et en 2020 dans le but d’empêcher le détournement politique de leur marque. Force est de constater que cette initiative reste lettre morte.

À lire également : Jean-Luc Mélenchon condamné pour diffamation et injure publique

Valérie Pécresse, qui n’arrive pas à se forger une identité politique dans la campagne, va devoir se plier à la demande de la marque. Alors que la polémique courait déjà sur la réappropriation de la phrase de Sarkozy, la candidate qui oscille entre les positions macronistes et identitaires se voit de nouveau désavouée. En parallèle du communiqué de la marque, Marlène Schiappa lui reproche de faire campagne en 2022 avec « une phrase des années 2000 », tandis que les candidats de tous bords dénoncent son manque de cohérence. Dans le parti qui se désagrège entre le centre et la droite, la sémantique doit de nouveau être corrigée. Pécresse glisse, à deux doigts du dérapage, dans une campagne présidentielle qui peine à démarrer.

À lire également : Les primaires LR ou l’ère des chimères

Thomas Custer

Thomas Custer

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Le Kärcher restera à la cave – Communiqué de la marque allemande à l’encontre de Valérie Pécresse
Retour en haut