L'Étudiant Libre

Le président des « Verts » allemands a proposé d’inscrire la charia dans la Constitution

À peine élu à la tête du parti « Bündnis 90/Die Grünen » avec Ricarda Lang, Omid Nouripour a proposé de faire de la Charia – loi islamique – une jurisprudence, prenant en compte les parties compatibles de la Charia et les faisant appliquer de facto dans le pays. Il n’a cependant pas précisé ce qui, dans ce texte, est compatible ou non avec la législation allemande.
Crédits : Pixabay

C’est lors de l’une de ses premières prises de paroles devant le Parlement allemand en tant que président des « Verts » qu’Omid Nouripour a proposé d’inscrire par jurisprudence la Charia dans la loi fondamentale. C’est-à-dire que les parties de la loi islamique reconnues par le Parlement allemand feraient office de lois au même titre que la Constitution. Alors que l’Allemagne est en proie à une forte montée de l’AFD – parti d’extrême droite anti-immigration – et qu’elle fait face à un grande pression migratoire, le député n’a rien trouvé de mieux que de proposer de faire de l’islam la première religion d’État d’un pays à la forte tradition protestante. L’Allemagne a pourtant pour habitude de légiférer très durement contre toutes les religions. Que ce soit le judaïsme ou l’islam les croyances y sont très encadrées. Cela est dû notamment à la forte identité protestante du pays. Dans certains Länders comme en Bavière, s’est même maintenue une forme d’impôt religieux chrétien marquant une tradition très ancrée. Instaurer la charia comme acte en partie constitutionnel semble donc aller contre tout ce qu’est l’Allemagne. Cependant, avec l’accueil depuis 2011 de plusieurs millions de migrants en grande partie musulmans, l’Allemagne voit grandir sa population d’obédience islamique alors que les ménages chrétiens font de moins en moins d’enfants. La part de la population musulmane n’a de cesse de croître, et d’après l’Agence Internationale de Presse Coranique elle a ainsi augmenté de 900 000 personnes entre 2015 et 2022, s’établissant à peu près à 5,6 millions soit 6,7 % de la population allemande.

À lire également : Le « convoi de la Liberté » paralyse Ottawa en opposition aux mesures sanitaires

Le président des « Verts » a dit vouloir lutter contre le « laïcisme » qui sévit dans le pays. Il plaide pour plus d’inclusivité. Peut-être oublie-t-il que la charia considère la femme comme la moitié d’un homme, qu’elle autorise la lapidation des femmes infidèles à leur mari, qu’elle propose de couper les mains aux voleurs, de lapider les homosexuels, qu’elle impose le voile,… Visiblement sa conception de l’inclusivité relègue au second plan les combats féministes du siècle dernier manquant sans doute de modernité à son goût. Renonçant à toute cohérence de discours, il préfère mettre en avant l’islam dans un pays qui n’a jamais accordé un tel privilège à une quelconque religion. La proposition n’a certes pas encore été votée, mais elle révèle quand même un terrain favorable à de telles idées qui, au nom du progrès, sont prêtes à se renier pour faire triompher le sombre spectre de l’inclusivité.

Thomas Custer

Thomas Custer

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Le président des « Verts » allemands a proposé d’inscrire la charia dans la Constitution
Retour en haut