L'Étudiant Libre

Le candidat Jean Lassalle envisage de se retirer de la campagne

Jean Lassalle annonçait, ce mardi 15 mars, songer à se retirer de la course à la présidence. Candidat pour la seconde fois, il a fait part de sa colère face à l'Association des Maires de France, dénonçant une « élection qui n'a plus aucun sens, [qui] ne ressemble plus à rien ».

« Je ne sais pas si je serai encore candidat ce soir ». C’est par ces mots que Jean Lassalle a fait part de ses doutes, lors d’une rencontre sur les libertés locales dans laquelle il intervenait. Pourtant rompu à l’exercice politique, avec plus de trente ans d’expérience, les derniers événements semblent avoir eu raison de son abnégation. La veille, il avait été écarté du débat « Face à la guerre » sur TF1, tout comme Nicolas Dupont-Aignan, Philippe Poutou et Nathalie Arthaud. Il déclarait sur LCI : « On me considère comme un candidat de merde et inutile ». Ce constat l’aurait donc fait douter de la suite de sa campagne.

Aujourd’hui crédité de 2% des intentions de vote, beaucoup voient dans ce possible retrait une manière d’éviter une défaite électorale certaine. Cependant, il ne faudrait pas considérer cela comme une simple réaction d’égo de la part du candidat de Résistons !. Très critique depuis plusieurs semaines sur la campagne que nous vivons, Jean Lassalle expose des idées claires et partagées par nombre de citoyens. Dernièrement, il estimait que « la démocratie en France [n’était] plus qu’une légende », propos tristement confirmés par son éviction du débat de TF1. Pour justifier son envie de quitter la campagne, il affirmait d’ailleurs « il reste deux malheureux débats auxquels je ne serais pas invité, pas plus qu’hier soir », dans une élection qui serait de toute façon « déjà jouée ».

Depuis cette annonce, de nombreux internautes affichent déjà leur soutien au candidat, populaire grâce à son franc-parler, ses coups d’éclats et, pour beaucoup, sa grève de la faim en protestation contre le départ de l’usine Total de la vallée d’Aspe. Si son retrait n’est toujours pas prononcé, cet épisode fait déjà partie de l’histoire d’une campagne d’ores et déjà historique par ses dysfonctionnements.

À lire également : Présidentielles 2022 : la Marche pour la Vie dresse un portrait des différents candidats sur les sujets bioéthiques

Léa Brouet

Léa Brouet

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Le candidat Jean Lassalle envisage de se retirer de la campagne
Retour en haut