L'Étudiant Libre

Plaintes à l’encontre du président de la République pour ses propos sur les non-vaccinés.

Plusieurs plaintes ont été déposées contre le chef de l’État pour injure, diffamation, menace publique ou stigmatisation.
Crédits : Wikipédia

Alors que la polémique du président de la République continue de faire parler d’elle, plusieurs plaintes ont été déposées contre le chef de l’État pour injure, diffamation, menace publique ou stigmatisation. 

« Eh bien là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout ». « Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n’est plus un citoyen ». Les propos d’Emmanuel Macron ayant suscité tant de réactions continuent de déranger. En effet, la polémique est allée jusqu’à déclencher plusieurs dépôts de plainte. 

C’est par exemple le cas de José Mercier, maire de la commune bretonne de Bovel, qui dans une lettre adressée au procureur dit porter plainte pour « injure, atteinte à l’honneur, diffamation, discrimination et stigmatisation ». Il explique dans sa plainte être resté dans la légalité la plus stricte en refusant la vaccination, à laquelle il n’est pas complètement opposé : « J’ai personnellement contribué à mettre en place deux dispositifs de vaccination dans ma commune ».

C’est également la situation d’un retraité de Corrèze qui parle d’une démarche qu’il définit avant tout comme symbolique. « On m’impose des contraintes que je respecte, mais je trouve cela insupportable de remettre en cause la citoyenneté des non-vaccinés » ajoute-t-il. 

Ces plaintes qui viennent s’ajouter à une succession de polémiques n’aboutiront pas quoi qu’il en soit, puisque le chef de l’État est protégé par l’immunité présidentielle dans l’exercice de ses fonctions.

Augustin de Saulieu

Augustin de Saulieu

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Plaintes à l’encontre du président de la République pour ses propos sur les non-vaccinés.
Retour en haut