Les Femen n’aiment pas les femmes2 min de lecture

Voici ce qu’on posté les FEMEN à l’occasion de Noel sur leurs réseaux sociaux :

 

Elles célèbrent leurs actions anticatholiques , s’en vantent et se moquent ainsi d’une religion qu’elles jugent misogyne  et patriarcale . Les nombreux commentaires qu’elles ont reçus ne leur font pourtant pas honneur .

 » Il est né le divin féminisme  » . Intéressons-nous d’abord à leur description . Elle fait ici clairement référence au célèbre chant  il est né le divin enfant  » . Là où les catholiques divinisent un homme venu les sauver , elles divinisent une cause censée les émanciper .

Cependant remarquons qu’elles se moquent ici d’une fête qui honore la Vierge Marie , donc un femme . Une fête qui célèbre la nativité , le courage d’une femme qui à son époque a du faire face à de nombreuses critiques , à une méfiance et à des calomnies de toutes parts . Une femme qui a eu un enfant hors mariage et dont le père n’était pas son fiancé . Marie n’était-elle donc pas une femme forte et indépendante ? Ne devrait-elle donc pas être un modèle pour toutes les femmes ?

Certes , on m’opposera le fait que son enfant s’avère être ni plus ni moins que le fils de Dieu . Mais en acceptant de servir son Dieu , ses convictions , n’incarne t’elle pas un modèle de Liberté ? Celui de choisir librement le bien ?

Nous pouvons donc affirmer ici que les Femen , une fois de plus , incarnent le ridicule et l’incohérence . Elles critiquent l’Eglise un jour ou celle ci honore une femme libre au nom même de leur conception de la liberté . Mais leur vision de la liberté ne sert personne .

Elles divinisent l’avortement et la contraception : « Mon corps , mon choix , mon droit  » . Force est de constater combien le fait d’être dépendant de médicaments et d’opérations rend les femmes plus libres . Il est vrai que devoir chaque jour à une heure précise prendre une pilule pour pouvoir se sentir libre et disposer de son corps témoigne d’une grande liberté . Il est vrai que se montrer seins nus et frapper sur les cloches d’une église est le parfait reflet de la femme libre . Enfin , critiquer à tout va une institution qui honore une femme qui a su s’émanciper et s’abandonner à un Dieu qui l’honore est une preuve d’incohérence fatale qui dessert encore une fois leur cause .

Les féministes aujourd’hui semblent davantage s’inquiéter de la hausse des prix des tampons plutôt que de la hausse des agressions .

Iraient-elles faire les mêmes actions dans des mosquées ? Car quelle religion actuellement demande encore des certificats de virginité ? Organise des mariages forcés ? Voile les femmes et leur donne une place inférieure à celle de l’homme ? Nul n’est dupe et tout le monde connait la réponse . Elles s’attaquent donc à des cibles faciles , à une religion qui chaque jour perd du terrain et dont il est facile de se moquer sans représailles . Cependant elles se trompent de cible , par lâcheté et par hypocrisie .

Mesdames ( car je n’oserai vous appeler mesdemoiselles : vos cris seraient trop stridents) la liberté que vous  revendiquez ne semble pas  vous donner  le courage de vous attaquer aux vrais problèmes . Vous n’aimez pas les femmes . Vous êtes plongées dans une idéologie qui déteste les hommes, mais qui cherche à tout prix à leur ressembler .Votre mouvement est voué à l’échec : vous vous détestez et courez à votre perte .

Crédit Photo : Facebook des Femen

 

 

Article écrit par Marie Liesse Chevalier

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.