Réforme des retraites, quel est le problème ?2 min de lecture

Réforme des retraites, quel est le problème ?

Le système des retraites est fondé sur la base des Trente glorieuses, caractérisées par une forte croissance économique, une importante croissance démographique et par la naissance d’une véritable classe moyenne, nombreuse et prospère. C’est la grande réussite de cette croissance, un État moderne est un État qui possède une classe moyenne.

Aujourd’hui en 2020, le constat est bien différent. On dénote un fort affaiblissement de la croissance économique (1 petit %), un déclin démographique et une classe moyenne brisée, lessivée par 40 ans de surimposition.

Financer les retraites, c’est trouver de l’argent pour que ceux qui n’en produisent plus puissent vivre. Il faut donc le chercher là où il y en a, c’est normal. Durant les Trente glorieuses, l’argent était dans le portefeuille des gens, qui épongeaient la perte par des revenus plus importants, moins imposés et la vie coûtait beaucoup moins cher. Une personne vivant d’un petit salaire pouvait vivre plutôt bien et même se permettre de posséder deux maisons.

Aujourd’hui ce n’est même pas pensable, avec le même salaire on ne boucle pas ses fins de mois. De plus, dans les années 1960 la France comptait un retraité pour quatre actifs, aujourd’hui c’est moins de deux actifs pour un retraité, avec une augmentation du nombre de retraités et une baisse du nombre d’actifs. Donc payer des retraites pèse lourdement sur les foyers. Il est ainsi effectivement nécessaire d’engager une réforme des retraites, pour soulager nos foyers.

Mais la réforme des retraites de 2020 veut faire cotiser plus les actifs puisque le ratio actif/retraité diminue. Sauf que l’argent n’est plus chez les gens, la classe moyenne qui est parfaitement sabrée ne peut plus encaisser les prélèvements. Il n’est plus redistribué et n’enrichit plus la population, mais il est désormais concentré entre les mains de quelques-uns et des grandes entreprises, banques, … Et ça pose problème, à juste titre !

Le gouvernement veut financer les retraites dans la France du XXIe siècle avec le modèle du XXe siècle ! Dans le modèle du XXe siècle, les gens avaient l’argent et finançaient les retraites. Normal, et ça fonctionne. Dans le modèle Emmanuel Macron 2020, les gens n’ont plus l’argent qu’ils produisent, mais doivent quand même payer des retraites encore plus nombreuses. Ce n’est pas normal.

Le plan de retraites 2020 est finalement un projet ringard, qui ne va pas chercher les moyens là où ils sont. Ce n’est pas facile, l’argent est centralisé vers des entreprises et des gens puissants, ça gêne. Mais le gouvernement ne se donne pas les moyens de relacer l’économie en soulageant les foyers et en redistribuant la richesse. Ici, il coule encore plus la croissance. Nous arrivons à la limite du système, et certains s’étonnent que les gens refusent.

Les retraites du XXIe siècle doivent être financées par le système du XXIe siècle, donc par ceux qui centralisent les richesses. Ou alors, et c’est beaucoup plus juste, il faut opérer une immédiate et juste redistribution des richesses, et que les actifs gagnent l’argent qu’ils produisent. Emmanuel Macron peut se montrer plus ambitieux et plus innovateur qu’un copié/collé alourdi du XXe siècle.

Article écrit par Guy-Alexandre Le Roux

L'article vous a plu? Partagez-le! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.