Quelle situation pour les chrétiens dans le monde ?4 min de lecture

Une augmentation alarmante de ces persécutions (Adélaïde Barba)

Français, nous sommes quotidiennement heurtés par les actes christianophobes qui sévissent quotidiennement sur l’ensemble du territoire. Rappelons qu’en 9 ans (de 2008 à 2016), les atteintes aux lieux de culte chrétiens ont augmenté de 245 % …

Cependant, ce qui se passe en France n’est rien par rapport à la violence quotidienne endurée par les chrétiens dans le monde. L’ONG Portes Ouvertes s’est chargée de réaliser un classement annuel, un « index mondial de persécution des chrétiens » en 1993. L’étude, très scientifique, se base sur des données précises notamment sur les changements vécus par les populations ciblées dans 150 pays.

Concrètement, le classement 2019 témoigne d’une augmentation manifeste des persécutions anti-chrétiens pour la sixième année consécutive. Quant à l’Afrique Subsaharienne, elle devient une nouvelle zone rouge. Le chiffre à retenir est celui-ci : 245 millions. C’est le nombre de chrétiens persécutés dans le monde, soit un chrétien sur neuf.

Les dix pays, par ordre décroissant, les plus dangereux en 2019 sont l’Inde, l’Iran, le Yémen, l’Erythrée, le Soudan, le Pakistan, la Libye, la Somalie, l’Afghanistan et la Corée du Nord (être chrétien est interdit).
Cependant, le Nigéria possède du sang sur les mains puisque sur le nombre de chrétiens tués dans le monde, ce pays d’Afrique recense neuf des dix chrétiens tués…

Bien qu’alarmants, les chiffres peinent à trouver un écho auprès des autorités politiques et internationales. On compte quelques exceptions comme Jeremy Hunt, secrétaire d’Etat britannique aux Affaires étrangères, qui affirme que les chrétiens d’Orient sont « proches d’un génocide ». Malheureusement, il y a une omerta généralisée qui abandonne les chrétiens à leur triste sort.

En 2018-2019 l’affaire Asia Bibi, jeune pakistanaise chrétienne condamnée à mort pour avoir bu de l’eau d’une fontaine réservée aux musulmans, a pu faire évoluer les consciences sur ce problème humanitaire de taille… reste à voir si l’histoire de cette rescapée sera le préliminaire d’un apaisement pour les chrétiens au Pakistan.

Portes Ouvertes compare ces persécutions à un grand lac, et ce grand lac est « plus profond et plus large en 2019 ». Plus profond parce que 9 pays du monde pratiquent une persécution extrême et 29 pays en pratiquent une très forte, soit 16% de plus qu’en 2014. Plus large parce que 73 pays sont classés dans une persécution forte, soit un pays sur neuf en 2019 contre un pays sur 12 en 2017.

L’ONG relève deux méthodes de persécution : la persécution « marteau » qui est une violence physique, matérielle et brutale, et la persécution « étau », soit l’oppression discrète, de rejet, qui touche tous les domaines de vie du chrétien. Cette dernière est moins visible, plus généralisée mais dont l’impact est souvent plus néfaste.

 

Qu’en est-il des acteurs ? (Guy-Alexandre Le Roux)

Lorsque l’on se penche sur le classement de Portes Ouvertes, il apparaît que l’islamisme est le premier acteur des persécutions. 38 des 50 pays du classement sont islamiques dont l’Afghanistan (2), la Somalie (3) et la Libye (4) en sont les meneurs.

Le deuxième acteur est le communisme, soit la Corée du Nord (1) et la Chine, qui a très fortement progressé cette année (du rang 43 au rang 27) avec dix fois plus d’églises ciblées et de chrétiens emprisonnés en un an. On compte 100 millions de chrétiens en Chine, soit un plus grand nombre de fidèles au Christ que d’adhérents au Parti communiste. La machine communiste ne compte pas l’accepter alors qu’elle mène politique de cohérence idéologique. Confinée à certaines Provinces de l’Ouest jusqu’à l’année dernière, la persécution envers les chrétiens tend désormais à se généraliser dans toute la Chine. Quant à la Corée du Nord, il est très compliqué d’établir une donnée exacte à cause de l’opacité totale du pays, mais les estimations de Portes Ouvertes classent Kim Jong-un au sommet. L’idéologie communiste se veut remplacer Dieu.

2019 voit apparaître un nouvel acteur majeur : l’Inde (10). La victoire du Parti nationaliste hindou en 2014, le Bharatiya Janata Party, a lancé une grande politique identitaire hindouiste dont chrétiens et musulmans sont les cibles d’une persécution « marteau ». Depuis 2014, le pays passe de la 28e place à la 10e place.

C’est au Nigéria que l’on décompte le plus de morts pour la quatrième année consécutive : 3 731 chrétiens ont été tués entre le 1er novembre 2017 et fin octobre 2018, relève Portes Ouvertes. Les Peuls en sont les responsables largement majoritaires. La « Middle Belt » (Ceinture Centrale du Nigéria) est divisée en deux : les Peuls au Nord, sont éleveurs et musulmans alors que les chrétiens au Sud sont agriculteurs. Mais depuis quelques années, les Peuls descendent et s’installent dans les terres agricoles à cause de l’aridité croissante du climat au Nord, de l’influence de Boko Haram et du recul de certains parasites leur permettant de s’installer dans les zones plus humides du Centre. La terre est alors devenue un enjeu majeur, et la situation s’est transformée en un véritable charnier chrétien car ce sont eux qui possèdent les cultures.

Enfin, le Mexique voit également les Cartels persécuter les chrétiens de manière plus amplifiée d’après le rapport 2019, notamment les chrétiens amérindiens.

Ainsi, la persécution croissante des chrétiens est animée par deux acteurs majeurs que sont l’islamisme et le communisme. Trois facteurs sont identifiables : le premier est religieux, et les deux autres sont politique et géographique. La principale cause de cette persécution est ainsi de ne pas accepter que les chrétiens croient au Christ, alors que bien souvent des causes d’inégalités sociales ou de géopolitique sont recherchées par les différents médias.

Si la cause principale est la haine envers la Foi chrétienne, il faut émettre l’idée que l’Occident a également sa part de responsabilité. En intervenant partout et souvent n’importe comment, dans une logique soi-disant gendarmiste mais plus souvent mercantile, il attise la haine envers lui. Les chrétiens sont alors directement identifiés à « l’ennemi » car s’étant construit sur le christianisme, l’Occident reste la chrétienté. Agissant ainsi, nous mettons directement les chrétiens du monde entier en danger. Qu’est-ce que l’Occident aujourd’hui, à part un ramassis de vieilles Puissances en dégénérescence ? On ne tue pas ce qu’on respecte. Les chrétiens étant directement identifiés à l’Occident ou à l’Europe, leur situation dépendrait alors du statut de ces derniers vis-à-vis du monde. Peut-être que leur sécurité dépend de nous en grande partie, de notre comportement et de notre statut. Si nous redevenons des exemples pour le monde entier, les chrétiens pourraient peut-être majoritairement vivre sans être inquiétés.

Mais aujourd’hui, leur situation fait face à un vent de persécutions, et nous avons le devoir de les aider. Des organismes sont créés spécialement dans ce but comme SOS Chrétiens d’Orient et ils sont réservés aux jeunes pour partir sur le terrain.

 

Adélaïde Barba et Guy-Alexandre Le Roux

Article écrit par Guy-Alexandre Le Roux

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.