L’indécence au coeur du chaos, que répondre ?2 min de lecture

Logo de l’UNEF syndicat étudiant de gauche socialiste

De ce triste lundi 15 avril l’on retiendra les cris et les larmes du peuple français devant Notre Dame de Paris en feu. Alors qu’une fois de plus, la France frappée en plein cœur formait l’union sacrée devant ce désastre, une vague d’indécence est venue noircir cet instant de deuil national. 

 

 Il est 20 heures 02 quand Hafsa Askar, membre du bureau national de l’UNEF déclare sur twitter « jusqu’où les gens vont pleurer pour des bouts de bois wallah vs aimez trop l’identité française alors qu’on s’en balek objectivement c’est votre délire de petits blancs ». La gauche étudiante nous a, depuis longtemps, habitué à des interventions d’une réelle bassesse intellectuelle mais celle-ci relève d’une pure indécence. Certains diront qu’il s’agit de l’exception qui confirme la règle et qu’en ce moment de douleur toutes les tendances politiques sont unies. Il n’en est rien. Force est de constater sur les réseaux sociaux les trop nombreuses réactions et commentaires exprimant une certaine satisfaction devant le brasier incessant. La plaie est déjà assez ouverte et pourtant les coups continuent de pleuvoir. Aux alentours de 22 heures un groupe d’antifa lillois se permet de mettre en ligne une photo avec la légende suivante « la seule église qui illumine est celle qui brûle ». 

 

Au milieu des chants, des prières et des messages de compassion un tel déferlement de haine intrigue, choque et dérange. La gauche la plus radicalisée ne supporterait-elle pas que la France pleure une de ses majestueuses cathédrales, symbole vivant de ses racines chrétiennes ? Son amour pour le dés-enracinement culturel n’est plus à prouver, son indécence en fait déjà la publicité. Face à cela une question se pose : que répondre à ceux qui osent profaner la tristesse de tout un peuple devant un tel chaos ?

 

La première réponse doit être celle de la prière et de l’unité nationale. Le temps est à la compassion et à la réparation. Cette première étape, sera le symbole de la fidélité de tout un peuple à son héritage reçus. Prions

 

La seconde doit être celle de l’action. La flèche est tombée, un symbole culturel pour certains un symbole de foi pour d’autres, notre réponse se doit d’être d’autant plus magistrale. La reconstruction de Notre Dame sera le fruit du temps long, celui de notre réinvestissement dans le débat public doit être celui du temps court et immédiat. Ce drame est un élément déclencheur devant nous pousser à regagner la place publique pour défendre ce qui nous est cher et ce qui fait notre identité, de surcroit en cette période d’élection. A l’heure où les projets de civilisation s’opposent, osons défendre le nôtre en réponse à l’indécence et au dés-enracinement de nos adversaires. Agissons

Article écrit par Arthur Perrier

L'article vous a plu? Partagez-le! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.