Lambert meurt…et la France avec lui2 min de lecture

Vincent Lambert dans son lit quelques jours avant l’arret De l’alimentation

Depuis près de dix ans, l’affaire Lambert est relayée par les médias. Beaucoup d’entre eux ont pris partie. Non pour le partie de la vie mais pour celui de la mort. Après ces nombreuses années de démêlés judiciaires, la fin de Vincent est proche, c’est incontestable. Le docteur Sanchez, mardi dernier, a arrêté volontairement le protocole des soins. Vincent, depuis maintenant sept jours, meurt de faim et de soif. 

 

  Nous avons tous suivi ces dernières semaines, de près ou de loin, les multiples péripéties de cette affaire médicale, judiciaire et familiale. Le 24 avril, le Conseil d’Etat avait confirmé sa décision favorable à l’arrêt des soins. Malgré une requête des parents Lambert, la Cour Européenne des Droits de l’Homme a validé de nouveau l’arrêt des machines. Il a fallu que le Comité international de protection des droits des personnes handicapées se positionne fermement contre les décisions antérieures pour retarder la mort de Vincent. 

 

   Le 21 mai, la Cour d’Appel de Paris a ordonné la reprise des traitements mais le 28 juin, la Cour de cassation a cassé et annulé l’arrêt de la cour d’appel. Malgré les autres alternatives, le combat des parents et des frères et soeurs de Vincent est vain. 

 

  Depuis le 2 juillet, Vincent est toujours sous sédation profonde mais ne reçoit plus aucune nutrition et hydratation artificielles. Ce protocole rentre dans la loi Claeys-Leonetti de 2016 qui interdit l’euthanasie au profit d’une « mort dans la dignité » , une mort sans acharnement thérapeutique. 

 

  Le docteur Sanchez entraine avec lui les médecins du CHU de Reims qui sont dans une position extrêmement délicate: si Vincent, non alimenté et non hydraté, meurt dans plusieurs jours alors le service médical aura oeuvré à un acte barbare. Si Vincent meurt trop rapidement, le service médical aura oeuvré à une euthanasie.

 

  Alors que la France entière est devant le chevet de Vincent Lambert en suivant avec curiosité, parfois malsaine, la mort de celui-ci et le dénouement de l’ affaire, Pierre et Viviane Lambert ont publié une lettre ouverte appelant au recueillement et à la prière. Conscients, ils ont déclaré que « La mort de Vincent est désormais inéluctables ». Ces derniers ne déposeront plus aucun recours pour le maintien en vie de leur fils, étant donné que la dure loi du temps ne permettra pas de sauver une nouvelle fois Vincent. 

 

   Face à ces deux parents pleurant au chevet de leur enfant, la loi du silence de nos gouvernants est pesante. Aucune déclaration, aucun soutien accordé à Pierre et Viviane. Comme si Vincent Lambert, avant d’être un malade, un être fragile, ne serait que le pion d’une affaire médico- politico – judiciaire. 

La mort de Vincent Lambert, c’est aussi la mort de chacun de nous, de notre humanité … de notre civilisation.

  La mort de Vincent Lambert, c’est aussi la mort de chacun de nous, de notre humanité … de notre civilisation. Celle-ci renie son essence même en privant un malade d’eau et de nourriture pour le faire mourir. N’y a t-il pas chose plus déshumanisante?  

 

 A l’heure où sont prônés valeurs philanthropes et accueil des plus nécessiteux, pourquoi rejeter les êtres fragiles, les êtres qui dérangent ? Pourquoi ne pas réfléchir aux conséquences et aux finalités philosophiques, anthropologiques et politiques de l’arrêt des soins ? Pourquoi ne pas réfléchir aux milliers de malades qui se trouvent dans le même cas que Vincent ?  

Comment garder la tête haute dès lors qu’on assassine un homme, un malade, un fragilisé ?

   Quand Vincent Lambert ne sera plus, notre civilisation ne sera plus. Les jours prochains seront graves et la conscience collective aura une responsabilité de taille car, comment garder la tête haute dès lors qu’on assassine un homme, un malade, un fragilisé ? 

 

    Que notre civilisation et notre humanité s’accroche à la vie et non à la mort. 

Article écrit par Adélaïde Barba

L'article vous a plu? Partagez-le! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur: