La Justice française, toujours plus loin dans l’irresponsabilitélecture express

Ce mercredi 14 Avril, la Cour de Cassation (plus haute juridiction de l’ordre judiciaire) a encore fait un pas dans la folie déresponsabilisatrice dans laquelle la justice française est engagée depuis des années.

Après les multiples condamnations symboliques de violeurs étrangers pour non maitrise des codes culturels ou bien absence de refus caractérisé par une adolescente de 15 ans d’une relation sexuelle avec un prédateur bangladais de 21 ans, après le sursis pour violence envers les forces de l’ordre (rassurez-vous, ce n’est pas un gilet jaune qui en a profité), la Cour de Cassation abolit la responsabilité pénale des actes commis sous le coup d’une bouffée délirante, même si celle-ci est causée par la prise régulière de produits stupéfiants.

En clair, si vous êtes violée au cours d’une soirée par un homme sous l’emprise du cannabis sachant qu’il en consomme régulièrement, ce dernier ne pourrait être condamné pénalement.

Les faits qui ont occasionné cette décision sont d’ailleurs particulièrement sordides puisqu’il s’agissait de l’affaire Sarah Halimi, c’est à dire la séquestration d’une famille et du meurtre d’une femme particulièrement motivé par l’appartenance de la victime à la religion juive.

C’est un nouveau pas qui est franchi, car on sait que la prise de produits stupéfiants n’est plus de l’ordre de l’anecdote en France, et que celle-ci commence surtout de plus en plus tôt, ce qui a un effet sur le cerveau d’autant plus renforcé, et qui multiplie donc les configurations qui pourraient entrer dans le champ d’application de cette nouvelle jurisprudence.

Article écrit par Denis Jordan Badoual

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.