La Fugue, le mensuel littéraire qui monte malgré le silence des médias2 min de lecture

La rédaction de L’Etudiant Libre a rencontré les fondateurs du journal mensuel « La Fugue ». Présentation d’un projet littéraire et atypique :

« S’il n’y avait ni la mer ni l’amour, personne n’écrirait des livres » disait Marguerite Duras. C’est justement à l’Amour que les jeunes rédacteurs de La Fugue ont décidé de consacrer leur dernier numéro de 2020 ; et si la mer n’a pas encore été traitée, nul doute qu’elle figurera un jour dans la liste des sujets abordés. Car c’est ainsi que se présente La Fugue.

Ce mensuel, comme nous l’avons déjà précisé, prend le parti de concentrer chacun de ses numéros sur un thème de société pris sous différents angles. En Janvier 2021, c’est le thème de l’écologie qui a été choisi, en écho à l’actualité politique française, mais plus largement aussi aux soucis qui traversent de plus en plus régulièrement le débat public de notre pays. Février 2020 traitait de la Violence quand l’exemplaire d’Octobre s’intitulait : « face à la différence ».

Le thème choisi est ensuite balayé librement sous les angles multiples de l’Actualité, de la Philosophie, de la Littérature, de l’Histoire de l’Art, ou bien encore de l’Economie en passant par l’Histoire, dans un style libre et enlevé, enrichi d’une culture large et profonde, qui plaira sans doute tant à nos lecteurs férus d’auteurs classiques qu’à ceux qui découvrent seulement l’étendue de la richesse de la culture française. C’est tout le sens du nom « La Fugue » qui, comme l’explique le site internet du mensuel, est tiré de la forme d’écriture musicale « où l’auditeur peut constater que le sujet fuit d’une voix à l’autre, d’un instrument à l’autre ».

Mais qui sont les sympathiques écrivains derrière ce projet ?

Hervé en est à l’origine. Etudiant en master d’histoire à la Sorbonne afin de préparer l’agrégation, il fait régulièrement partager à ses lecteurs son amour de la France médiévale dans ses chroniques historiques.

Alban s’est d’abord dirigé sur la voie de la philosophie, avant de finalement intégrer Audencia, école de commerce réputée. C’est lui qui se trouve derrière la facette philosophique des numéros de « La Fugue ».

Ombeline apporte une touche féminine à l’ensemble, se chargeant de l’étude littéraire du thème. C’est au travers des mots de cette étudiante de la prestigieuse Ecole des Chartes que vous trouverez moult idées si votre liste de livres à découvrir se raccourcit.

Cette équipe riche par la diversité de ses parcours est évidemment complétée par d’autres cerveaux, dont vous aurez le plaisir de découvrir les productions dans les prochains numéros.

Car c’est pour vous, étudiants de France, amoureux de la culture si riche de notre pays que ces auteurs écrivent. C’est d’ailleurs à tous ceux qui éprouvent ce sentiment d’attachement au dépôt intellectuel qui fait la singularité de notre civilisation que ce journal s’adresse.

Les projets visant à faire revivre l’activité intellectuelle des étudiants dans ses dimensions théorétique et pratique ne leur manque pas. Confinements obligent, les projets de rencontres entre auteurs et lecteurs ont dû rester dans les cartons. Mais nul doute qu’ils ressortiront en même temps que les échoppes à licence IV réouvriront.

Amis lecteurs, rendez-vous donc sur le site de « La Fugue », et évadez-vous en d’autres cieux en vous laissant emporter par la plume et le talent de ses auteurs. D’autant plus que le prochain thème promet de coller à une actualité brûlante : Les Frontières. Sortie programmée pour le 18 Février. En attendant, vous pouvez retrouver les anciens numéros dans les archives de « La Fugue ».

Article écrit par Denis Jordan Badoual

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.