Coronavirus: Un prêtre italien se sacrifie pour un autre maladelecture express

Ce lundi 23 Mars, alors que nous commémorions le sacrifice d’Arnaud Beltrame, mort après avoir échangé sa place contre la libération d’un otage lors des attentats de Trèbes, un prêtre italien atteint du coronavirus se sacrifiait pour sauver la vie d’un autre patient.

Don Guiseppe Berardelli, 72 ans, prêtre de Casnigo (province de Bergame) résidait dans la maison de repos de Saint Joseph. Gravement atteint du Coronavirus, il a été transféré à l’hôpital de Lovere. Là, il a décidé de renoncer à un appareil respiratoire que lui offraient ses paroissiens pour qu’un autre malade, qu’il ne connaissait même pas, puisse en profiter.

En Italie, au moins trente prêtres sont morts du coronavirus, dont dix-neuf pour la seule province de Bergame.

Deux ans jour pour jour après le sacrifice d’Arnaud Beltrame, ces paroles de l’Evangile selon Saint Jean (15, 12) trouvent un nouvel écho dans la mort de Don Guiseppe Berardelli:

C’est ici mon commandement: Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.

 

Rémi d’Antoigné

Article écrit par Rémi d’Antoigné

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.