Un Macron en cache un autre2 min de lecture

Alors qu’Emmanuel Macron se retrouve dans une situation délicate pour les prochaines élections présidentielles, le « système » risque de se retrouver sans son champion. Alors qu’une multitude d’hommes politiques annonce leur candidature, tous sont conscient que les Français attendent un sauveur. Pour une France qui de jour en jour prend conscience du pouvoir du système, le seul candidat qui saurait sauver la France se doit d’être l’ennemi du système. 

C’est alors que l’affaire des financements Libyen de Nicolas Sarkozy connait un revirement spectaculaire, Ziad Takieddine change de discours. Après avoir dénoncé pendant plusieurs années un soutient à hauteur de 5 millions d’euros par Kadhafi, il explique désormais qu’il n’en est rien. Les raisons de ce retournement ? Nous n’en savons rien. Curieusement, la séquence semble arrivée à temps pour le système qui pourrait se voir contraint de lâcher Macron. 

Lors d’un entretien avec BFMTV le 14 novembre 2020 Nicolas Sarkozy, invité pour répondre aux questions de Ruth Elkrief sur le revirement de l’affaire Libyenne, pose des mots bien choisi. Il se place en victime du système et remet en doute l’Etat de Droit dans la situation actuelle. Si Nicolas Sarkozy est la victime du système cela fait de lui un candidat potentiellement ennemi du système. Le Canard Enchainé révèle que Nicolas Sarkozy aurait dit en privé (ce n’est donc pas si privé) « Aucun des candidats potentiels n’a la gueule d’un président ». Quel curieux concours de circonstance pour celui qui était invité Mardi dernier à l’Elysée pour une rencontre avec son successeur et certainement futur prédécesseur ! 

Alors que la Droite dite ‘’ en mal de candidat ‘’ voit en Nicolas Sarkozy l’espoir d’une nouvelle épopée politique, il est temps de se poser une question : Nicolas Sarkozy est -il comme Marine le Pen depuis des années, un candidat qui capte l’électorat de droite tout en le trahissant au service du progressisme ? 

Nicolas Sarkozy, c’est le passage en force contre le Non exprimé par le peuple sur la constitution de l’UE en 2005. Dans une trahison agile, Nicolas Sarkozy a imposé la constitution européenne aux Français, qui fera de lui le premier président de la République à être avec le drapeau de l’Union Européenne pour son portrait officiel. C’est le mépris du peuple, un art consommé tant de fois par son successeur Emmanuel Macron. Nicolas Sarkozy est le premier président à avoir bénéficié du marketing politique et médiatique pour être vendu par le système aux Français, comme cela sera poussé à son paroxysme pour Emmanuel Macron. Tant de point commun pour deux hommes visiblement choisis pour servir efficacement le système. Notons d’ailleurs que Nicolas Sarkozy ne sait jamais réellement opposé à Macron. 

Nicolas Sarkozy accepte de jouer son rôle dans l’échiquier du système. De même que Marine Le Pen qui se veut la candidate antisystème et la représentante du populisme, n’as en réalité fait qu’accepter son rôle confié par le système. Trahir la droite pour servir les Progressistes, diviser la droite pour l’affaiblir. Nicolas Sarkozy, dans un même schéma, accepte son rôle confié par le système, celui de faire croire à la droite qu’elle est forte, faire vibrer la France dans les mots. Et ce n’est pas, par erreur mais bien par servilité, qu’il décevra les français par tant de promesses « oubliées » pour devenir un fossoyeur zélé de la France tel Macron depuis 2017. Sarkozy en 2022, c’est comme Sarkozy en 2007 et Macron en 2017, c’est le candidat du système, c’est l’anti France voulu. Ces marionnettes du système pourront t-elle encore tromper les Français ? 

 

Roch

Article écrit par Auteur Ponctuel

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.