L’Union EuropĂ©enne hisse le drapeau arc en ciel ! đŸłïžâ€đŸŒˆlecture express

L’Union EuropĂ©enne est souvent dĂ©signĂ©e comme une union avant tout Ă©conomique et monĂ©taire, incapable d’imposer sa volontĂ© aux Ă©tats membres dans d’autres domaines. Afin d’influer d’avantage sur les politiques sociĂ©tales des Ă©tats membres, L’union EuropĂ©enne a dĂ©voilĂ© hier, par l’intermĂ©diaire de la prĂ©sidente de la commission Ursula von der Leyen, sa premiĂšre stratĂ©gie en faveur des personnes LGBTIQ.

Cette stratĂ©gie a Ă©tĂ© impulsĂ© par trois femmes : la centriste Vera JourovĂĄ, vice-prĂ©sidente chargĂ©e des valeurs et de la transparence, la socialiste Helena Dalli, commissaire chargĂ©e de l’Ă©galitĂ©… et la prĂ©sidente Ursula von der Leyen, membre du PPE (groupe parlementaire oĂč siĂšge « la droite » et le centre-droit, notamment les dĂ©putĂ©s europĂ©ens du parti Les RĂ©publicains).

Ce plan concrĂ©tise les voeux d’Ursula von der Leyen, elle qui exprimait au mois de septembre son soutien aux personnes LGBTIQ et leur promettait : « Une Union dans laquelle vous pouvez ĂȘtre qui vous ĂȘtes et aimer qui vous voulez – sans crainte de rĂ©crimination ou de discrimination. Parce qu’ĂȘtre soi-mĂȘme n’est pas une question d’idĂ©ologie. C’est votre identitĂ©. »

Ce plan repose sur le renforcement des protections pour les personnes LGBTIQ et la lutte contre les discriminations. Il est prĂ©vu, par exemple, de favoriser l’insertion professionnelle des personnes LGBTIQ et de promouvoir la diversitĂ© sur le lieu de travail. Il est Ă©galement en projet de faire la chasse Ă  ceux qui refuseront de se plier Ă  l’orientation fixĂ©e par l’Union EuropĂ©enne, notamment en renforçant la censure sur les reseaux sociaux et en amĂ©liorant la protection juridique des personnes LGBTIQ.

Plus que la volontĂ© de protĂ©ger les personnes LGBTIQ, la commission fixe une orientation politique : elle souhaite crĂ©er des « sociĂ©tĂ©s LGBTIQ inclusives » dans les Ă©tats membres. Cette orientation vise particuliĂšrement la Hongrie et l’Estonie oĂč les exĂ©cutifs respectifs projettent de constitutionnaliser que le pĂšre est toujours un homme et la mĂšre toujours une femme. Les Ă©tats membres plus progressistes comme la France, qui ne reconnaĂźt pas dans son code civil les trans ou les queer, pourraient Ă©galement ĂȘtre pointĂ©s du doigt. La commission souhaite imposer son orientation au delĂ  des frontiĂšres de l’union EuropĂ©enne en promettant de prendre en considĂ©ration dans les relations diplomatiques extĂ©rieures la tolĂ©rance vis Ă  vis des personnes LGBTIQ.

 

F.L.

Article Ă©crit par Auteur Ponctuel

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la mĂȘme catĂ©gorie:

Du mĂȘme auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numĂ©ro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre premiĂšre visite ici? Lisez notre prĂ©sentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des Ă©tudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rĂ©diger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une Ă©tincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indĂ©pendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accĂ©dez Ă  toutes nos publications.