La méta-moderne, fondation de la droite ?2 min de lecture

La « droite » est aujourd’hui fondamentalement divisée - a-t-elle été véritablement unie ? - et force de constater qu’elle est mue essentiellement par le conservatisme et le nationalisme. Mais ni les Harpagon des temps révolus, ni les brandisseurs de drapeau les plus fervents ne peuvent bâtir la France de demain. Il ne suffit pas de pleurer dans le cimetière France, il faut y planter un verger. Face au tournant majeur que prennent nos sociétés, nous voyons désormais clairement les limites de la modernité des Lumières, où règnent l’individualisme sacré et le glissement intellectuel dans le précipice de l’abrutissement. Il est grand temps qu’une famille se construise pour bâtir l’avenir de notre société française : se fonder pour bâtir, c’est la nécessité de la droite. 

La pensée antimoderne nous éclaire sur ce point et re-fonde voire fonde une famille. Le moderne, l’héritier direct des Lumières, n’a d’yeux que pour l’avenir, un avenir qui se voit à court terme, un avenir individuel. L’antimoderne, éclairé par de Maistre, Maritain, R.K Chesterton, Péguy, Bloy - et tant d’autres ! -, envisage l’avenir à la lumière du passé : « c’est ainsi que, l’homme doit planter son verger dans un cimetière » écrivait Gilbert Keith Chesterton. L’engrais du passé est toujours le meilleur pour planter l’avenir, parce que l’oubli des leçons du père est trop souvent fatal à la croissance des nouveaux arbustes. 

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés.

Connectez-vous pour y accéder ou abonnez-vous dès 3 euros par mois.

Article écrit par Auteur Ponctuel

L'article vous a plu? Partagez-le! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.