J’accuse !2 min de lecture

J’accuse Agnès BUZYN, ex-ministre de la santé, d’avoir eu entre les mains les preuves certaines de la dangerosité du Covid-19 et de n’avoir pas fait le nécessaire afin d’avertir la population française sur les risques sanitaires liés à ce virus. Je l’accuse d’avoir attendu plus de trois mois avant de dénoncer la gravité de la situation ainsi que la supercherie qu’était le maintien du 1ertour des élections municipales. En ne prenant pas la responsabilité d’outrepasser le silence d’Emmanuel MACRON et d’Édouard PHILIPPE, alors prévenus depuis janvier par ses soins, du danger qui menaçait la France, elle est coupable et responsable de la situation.

J’accuse le mari de notre ex-ministre de la santé, Yves LEVY, directeur de projet biologique à Wuhan ayant conduit la feuille de route de celui-ci à partir de 2014 et jusqu’en 2018, de connaitre depuis le mois de janvier dernier l’aspect mondial que pouvait prendre ce virus. Je l’accuse de ne pas avoir poussé nos responsables politiques à prendre les meilleures décisions possibles.

J’accuse Emmanuel MACRON, Président de la République, d’avoir failli au devoir de protection de son peuple, d’avoir mis tant de temps à comprendre la gravité de la situation et par conséquent d’avoir mis tant de temps à agir. J’accuse celui-ci de s’être moqué des pays ayant décidé de fermer leurs frontières en dénonçant un « repli nationaliste » et proclamant que « le virus n’a pas de frontière ». Je l’accuse d’avoir maintenu, avec le consensus de la classe politique, le 1ertour des élections municipales.

J’accuse votre gouvernement, monsieur le Président de la République. Je les accuse tous, monsieur Édouard PHILIPPE le premier. Je les accuse d’avoir préféré se lancer dans la course aux élections municipales plutôt que de mettre toute leur énergie pour protéger le peuple français et ainsi lui éviter ce confinement lui faisant perdre temps et argent.

J’accuse les faux experts et les diseurs de bonne-aventure, Michel CYMES en première ligne, d’avoir mené dans la presse et sur les médias du service public une campagne visant à minimiser les risques du COVID-19, mentant ainsi sciemment à la population française afin de mieux cacher leur incompétence. Par conséquent, ils ont joué un rôle actif dans la propagation du virus.

J’accuse toutes ces personnes des banlieues qui, malgré le confinement, se permettent de sortir sans raison valable, de provoquer des émeutes, d’invectiver les forces de l’ordre mettant ainsi en danger toute la population française. J’accuse tous ceux qui, par peur ou bêtise, ont forcé puis vidé les supermarchés, ils sont également responsables de l’insécurité grandissante.

J’accuse l’Union Européenne d’être restée passive devant cette menace extérieure, de n’avoir pris que bien trop tard la décision de fermer l’espace Schengen et de n’avoir apportée aucune aide matérielle ou humaine à ses états-membres.

J’accuse la mondialisation libérale, portée par un sans-frontiérisme inhumain et un marché ravageur, d’avoir ainsi importé sur nos terres une arme de destruction massive. Je l’accuse donc d’être responsable de la mort de 175 français. Enfin, j’accuse nos responsables politiques d’avoir sacrifié cultures et frontières sur l’autel du libre-échange au profit de ce mondialisme dévastateur. Ils ne sont que les portes-flingues d’un système nocif craquant de tout côté.

Ainsi, monsieur le Président, c’est humblement que nous plagions Émile ZOLA et nous servons ainsi de sa prose pour dénoncer les dessous de cette guerre sanitaire. Le temps est à l’unité nationale, le temps est à la défense nationale mais une fois l’orage passé le temps sera celui de la vérité nationale.

 

 

Pierre LE MOING et Arthur PERRIER

 

 

Article écrit par Arthur Perrier

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.