Épidémie : l’armée continue sa mission, mais ne se transforme pas en hôpitallecture express

« Nous sommes en guerre » a martelé six fois Emmanuel Macron hier soir. À l’heure où la France s’arrête presque, où même l’armée est mise au service de la lutte contre le coronavirus, on pourrait croire que les forces militaires sont désormais entièrement mobilisées vers l’hexagone.

Il n’en est rien. L’armée est prévoyante, elle suit un plan déjà établi en risque d’épidémie et bénéficie de l’expérience de la grippe H1N1 en 2009. Les équipes des secteurs les plus importants viennent d’être doublées, à savoir la dissuasion nucléaire, les PC opérationnels, le service de santé des armées, les aviateurs de la sûreté aérienne du territoire. Les opérations militaires extérieures restent actives et à l’ordre du jour.

Le ministère favorise cependant le télétravail pour les chefs militaires. Mais l’armée ne peux pas soigner la population. Une source ministérielle confie au Monde que « les moyens des armées ont été dimensionnés pour les armées, pas pour secourir 60 millions de Français ». En effet aujourd’hui, le service de santé militaire représente 1 % de la capacité de soins publics.

Article écrit par Guy-Alexandre Le Roux

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.