Edito n°1 : Mars 20192 min de lecture

« Les grands embrassements naissent des petites étincelles », Richelieu.

Il y a bientôt deux ans, les journées jupitériennes de mai 2017 faisaient éclater en vol le paysage politique français. Depuis, l’arène politique est restée à l’état de champs de bataille. La gauche continue à se déchirer, et la droite semble encore KO debout, victime des éternels déchirements nés de l’alliance de la droite et du centre.

Alors pour pallier aux manquements répétés de la « droite la plus bête du monde », on se reprend à rêver d’une union des droites, portée par des visages d’ordinaire plus discrets. En franchissant le Rubicon de l’alliance avec le FN, Nicolas Dupont Aignan semble avoir lancé un élan, et veut incarner le lien entre toutes les sensibilités. A la gauche de la droite, les républicains se débarrassent de leurs éléments les plus progressistes, et viennent de nommer François-Xavier Bellamy en tête de liste pour les Européennes. Le RN lâche du lest sur sa politique économique clivante, et vient d’accueillir dans ses rangs un ancien ponte sarkozyste, Thierry Mariani.

Il y a donc fort à parier que, dans les années qui viennent, nous assistions à une profonde métamorphose du jeu politique français. La question que chacun doit donc se poser est simple : quel rôle peut-on jouer dans cette métamorphose ?

La jeunesse de France, notre jeunesse, doit transformer l’essai de l’engagement politique né en 2013. Elle a le devoir de monter aux créneaux, dès aujourd’hui. Abandonner la scène politique aux vieux de la vieille, et à leurs héritiers, c’est abandonner la France à ses liquidateurs.

C’est de ce constat qu’est né L’Étudiant Libre. A travers notre journal, nous voulons donner à cette jeunesse un organe dédié à sa formation, à son expression. Derrière ce projet, né de la volonté de six étudiants, nulle fatuité : nous ne prétendons pas incarner la jeunesse de France, encore moins détenir une vérité universelle. Mais nous avons à cœur d’apporter une pierre, si humble soit-elle, à la construction d’une nouvelle droite.

Alors forcément, les étudiants que nous sommes ne peuvent prétendre s’adresser aux plus expérimentés. L’Étudiant Libre n’a d’autre vocation que de s’adresser à la jeunesse de France. Cette jeunesse, la notre, c’est la jeunesse qui a faim, qui brûle de renverser le vieux monde et de faire entendre sa voix. A l’heure des réseaux sociaux et de leurs jugements hâtifs, à l’heure des fake news et des raisonnements tronqués, nous voulons donner à chacun la possibilité d’accéder, gratuitement, à un organe propice à une réflexion saine, assumant ses positions sans jamais tomber dans l’aveuglement partisan.

Cette volonté s’exprimera au début de chaque édition, à travers une série de fiches décrivant avec simplicité différents sujets, afin de donner à chacun des clefs de lecture efficaces, pour mieux décrypter l’actualité. Ces fiches, c’est l’ADN de L’Étudiant Libre : un contenu accessible, sans prétention, formateur. Mais l’ambition de notre journal ne s’arrête pas là. Nos fiches seront toujours suivies d’un dossier plus conséquent, abordant tous les mois une thématique particulière.

Pour ce premier numéro, nous avons souhaité aborder l’engagement de la jeunesse, qu’il soit politique ou associatif, à travers des témoignages de jeunes, mais aussi en s’entretenant avec deux figures de la droite française, Philippe de Villiers et Marion Maréchal. Tous deux, à leur manière, ont énormément à apporter à la jeunesse. Il ne s’agit pas en effet de professer un jeunisme excessif: si notre génération doit bousculer le monde, elle a aussi beaucoup à apprendre de ses anciens.

La France, plus que jamais, est en péril. Elle n’en reste pas moins grande, et belle. Ne cédons pas au pessimisme ambiant : tout désespoir en politique est, paraît-il, une sottise absolue. La jeunesse de France a un immense rôle à jouer, un futur à bâtir. Et à L’Étudiant Libre, on veut en être.

Article écrit par Étienne de Solages

L'article vous a plu? Partagez-le! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.