« Cet été, je visite la France »2 min de lecture

Ce mot d’ordre à l’initiative du collectif Patrimoine 2.0devrait raisonner chaque année comme une évidence. Il prend pourtant aujourd’hui un sens particulier, alors que nos monuments historiques sont fermés au public, coupés de leur plus importante source de revenu. Substituons la célèbre phrase de Danton en 1792 « la patrie est en danger ! »par « le patrimoine est en danger ! »et prenons conscience ensemble de l’urgence de la situation pour notre patrimoine monumental français.

 

Un poids économique indispensable

Plus de 40 000 emplois directs. Plus de 500 000 emplois indirects. Plus de 15 milliards d’euros de retombées économiques annuelles. Voilà ce que pèse le tourisme patrimonial. La France n’est pas la première destination touristique mondiale pour rien. Le tourisme doit ses 7 points dans notre PIB à une richesse patrimoniale exceptionnelle, unique au monde.

Les monuments historiques français sont les moteurs de l’attractivité de nos territoires ruraux face aux grands centres urbains mondialisés. Ils sont l’assurance d’emplois non délocalisables dans les secteurs de la restauration et des métiers d’art. Ils contribuent à la lutte contre la désertification et à la baisse démographique dans nos villages.

 

            Un poids culturel indiscutable

Voyons au-delà de l’aspect économique. Les plus de 45 000 monuments historiques sont au cœur de notre identité, façonnent la France et lui donnent le visage que nous aimons. Héritages du passé, ces demeures constituent les meilleurs gardiens de la Mémoire. Elles témoignent avec vigueur de l’ingéniosité architecturale et des talents artistiques de nos ancêtres. Elles démontrent un savoir-faire unique. Elles sont indispensables à la transmission de l’Histoire de France aux générations futures. Elles attestent de l’attachement indescriptible de certaines familles à la terre de leurs ancêtres.

Ces monuments doivent être conservés. Parce qu’ils obéissent à une autre logique que celles du besoin et de l’utilité. Parce qu’ils ne sont pas soumis aux lois de la production et de la consommation. Parce qu’ils dépassent leur seule fonction d’habitation. Parce qu’ils témoignent, par leur beauté, de la capacité de l’Homme à construire quelque chose qui le dépasse. Parce qu’ils révèlent notre humanité.

 

            Un enjeu politique majeur

Voyons au-delà de la crise actuelle. Nos monuments historiques doivent constituer à tout prix des balises dans la construction du monde qui vient. Ces demeures apparaissent comme de véritables repères communs : c’est pourquoi elles sauront satisfaire le besoin d’enracinement des Français dans un monde asservi à l’injonction à la mobilité et au voyage.

L’incendie de Notre-Dame a démontré l’attachement unanime des Français à leur héritage. Les nombreuses associations locales de sauvegarde du patrimoine prouvent que ce dernier transcende les âges et les classes sociales. Dans un pays particulièrement divisé, soyons certains que ces vieilles pierres sauront être des vecteurs de cohésion et d’unité.

Voilà pourquoi nous devons soutenir le patrimoine monumental français et lui redonner toute sa place. « Si ce n’est pour la culture, pourquoi nous battons-nous alors ? », s’interrogeait Churchill pendant la guerre. Redonnons à la culture française, qui existe bel et bien – n’en déplaise à certains –le rayonnement qu’elle a toujours eu au cours des siècles précédents.

Pour toutes ces raisons, participons dans les mois qui suivent à un tourisme patriotique. Assurons la conservation et la transmission de nos monuments. Disons ensemble haut et fort « cet été, je visite la France ».

 

                                                                                                                  François de Bastard

crédit photo: Le Point

Article écrit par Auteur Ponctuel

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.