L'Étudiant Libre

Après deux-ans et demi de développement, L’Étudiant Libre a trouvé sa place auprès de la jeunesse. Consciente du potentiel fabuleux qu’un journal étudiant peut avoir auprès des jeunes, la nouvelle équipe relance le projet depuis maintenant deux mois.
Logo de L'Étudiant Libre
L'Étudiant Libre

Chers amis,

L’Étudiant Libre se renouvelle. Stanislas, Paul, Benoît et Étienne sont partis, chacun se lançant dans un nouveau projet personnel. Leur grande oeuvre fut de créer un journal spécialement dédié à la jeunesse, alors qu’ils étaient en licence à La Roche-sur-Yon. Nous ne saurions les remercier assez pour les années qu’ils ont données. Après deux-ans et demi de développement, L’Étudiant Libre a trouvé sa place auprès des jeunes. Vous êtes des milliers à suivre le journal sur les réseaux chaque jour, et le nombre grandit continuellement.

Consciente du potentiel fabuleux qu’un journal étudiant peut avoir auprès des jeunes, la nouvelle équipe relance le projet depuis maintenant deux mois. Marie-Liesse, étudiante à La Roche-sur-Yon, est vice-présidente de l’association. Youlwen, étudiant en master de Relations internationales, est s’occupe de la publication sur le site. François, à Sciences Po, s’occupe de la trésorerie. Enfin, Guy-Alexandre dirige l’ensemble de la structure.

L’Étudiant Libre est un journal étudiant moderne qui s’adresse à la jeunesse. Moderne à la manière de Baudelaire, car nous cherchons comme lui « ce qu’il y a d’éternel dans le transitoire ». Le moderne est imprégné du passé pour saisir les principes éternels de l’Homme et construire l’avenir.

Une nouvelle génération est née, la jeunesse a besoin d’un réveil pour prendre conscience de la tâche immense qui l’attend, il ne faut qu’une flamme pour éveiller en elle l’ardeur de l’engagement. L’Étudiant Libre permet toutes les formes d’engagement possibles. Article d’actualité, tribune d’opinion, poésie, dessin, action : la jeunesse peut y trouver mille façons de se donner. Nous attendons avec impatience vos contributions !

Le journal sort du militantisme partisan qui limite la réflexion libre, et préfère la conception d’idées et leur débat. L’Étudiant Libre aspire à être un carrefour où se rencontrent les engagements. C’est pourquoi vous retrouverez dans nos colonnes de jeunes personnalités qui s’opposent parfois entre elles. L’Étudiant Libre entend participer à la guerre culturelle qui redéfinit notre société en étant un espace d’influence, pour partager les idées que nous concevons.

Nous sommes attachés à quatre principes fondamentaux :

Il s’agit de sortir des sentiers largement labourés en proposant des idées originales, une vision différente sur les sujets d’actualité et un angle neuf dans la pensée.

L’Étudiant Libre est un moyen pour la jeunesse de porter sa parole, et se veut être une tribune pour les jeunes attachés au débat d’idées. Toutes les contributions sont ainsi les bienvenues. Vous pourrez lire les articles de la rédaction, mais aussi les « tribunes » dans lesquelles tout le monde peut s’exprimer et qui n’engagent pas le journal.

Le Beau élève intensément l’esprit humain, là où le monde contemporain déboussolé s’enlaidit de rechercher l’émotion violente et asservit la foule, ne lui proposant aucune élévation. L’esthétique est un passeport qui envoie l’esprit dans les cieux, où confortablement assis sur une étoile, il peut analyser le monde différemment.

La force morale est la force de l’esprit qui ne recule pas au moment d’exprimer ce qui lui semble juste, de défendre son idée avec foi. Nous ne reculerons pas devant ce que nous croyons vrai, devant ce que nous croyons juste.

 

Nous pensons aussi qu’une idée passe beaucoup mieux quand elle est dite avec le sourire. Nous sommes dans la joie de la jeunesse, en plein dans le temps des copains. Les vieux-jeunes, désespérés d’un monde pour lequel ils ne se sont pas encore battus, ça n’est pas notre genre. La jeunesse telle que nous la concevons porte avec joie la flamme de l’avenir en préservant le feu de la tradition.

L’Étudiant Libre est surtout un journal papier proposé dans les villes étudiantes. Au sein d’un monde qui s’artificialise, nous avons la conviction que le contact avec la matière doit être entretenu. Vous retrouverez donc L’Étudiant Libre au format papier à Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, La Roche-sur-Yon, Angers, Rennes, Lille, Montpellier, Bordeaux et Toulouse dès le 24 janvier. Grâce à vos engagements, nous pourrons diffuser le journal dans les villes de France !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
L’Étudiant Libre se renouvelle !
Retour en haut