L'Étudiant Libre

Le 25 décembre la NASA a mis en orbite le télescope de dernière génération James Webb, comme un aboutissement à des années de travail et de rebondissements.
Crédits : Pixabay
C’est la fusée Ariane V qui avait été choisie, puisque SpaceX n’offrait à l’époque pas assez de garanties. La fusée de lancement européenne, modèle le plus utilisé, a donc permis d’envoyer dans l’espace le satellite le plus cher de l’histoire. Entre les retards et les frais inattendus, cet appareil aura finalement coûté 10 milliards d’euros à l’agence américaine.

Ce satellite répond à des curiosités scientifiques nouvelles. Nous avions déjà en orbite quelques satellites toujours en service, mais ce nouveau modèle peut apporter beaucoup. Les télescopes spatiaux actuels ne captant que le spectre du visible, c’est-à-dire les fréquences de rayonnement que l’homme peut voir, celui-ci capte les infrarouges, fréquence découverte durant les années 90. Cela devrait permettre aux scientifiques de détecter des nouveaux phénomènes jusqu’alors imperceptibles.

Des personnalités publiques ont salué cette réussite. Sur Twitter, Jean-Luc Mélenchon a qualifié l’espace de « nouveau monde » pour l’Homme. Le président français, quant à lui, a salué l’avancée technologique et a félicité les « équipes françaises et européennes ».

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Lancement réussi du télescope James Webb
Retour en haut