Obamacare : l’avis des Américains2 min de lecture

Retour sur une affaire qui n’a fait que peu de bruit en France : l’Obamacare.

Depuis 2016, le parti démocrate américain et les indépendants les plus étatistes, Bernie Sanders en tête, mènent un combat acharné contre le grand projet de Donald Trump : abolir l’Obamacare (Patient Protection and Affordable Care Act, pour les intimes). L’argument le plus souvent mis en avant par les démocrates pour contrer les ambitions de l’actuel Président est celui de la pauvreté : sans l’Obamacare, des millions d’Américains pourraient ne plus être en capacité de se soigner. Profitons des résultats de l’élection présidentielle du 3 novembre pour comprendre ce qu’en pensent les Américains les plus concernés par le sujet.

À en croire les résultats de l’élection présidentielle, les villes de San Francisco, New York et de Philadelphie, pour n’en citer que trois, semblent très remontées contre le Président Trump, puisqu’elles ont toutes les trois favorisé Joe Biden, soutenu par près de 80% des électeurs. Pourtant, ce ne sont pas les territoires les plus défavorisés concernant l’Obamacare. Le nombre de personnes âgées de moins de 65 ans et ne bénéficiant pas de couverture sociale y est plus faible que la moyenne nationale (4,2% à San Francisco, 9,3% à Philadelphie et 8,6% à New York, pour un taux de 9,5% à l’échelle nationale). Et nous ne pouvons pas dire que le sujet de la sécurité sociale n’a pas été évoqué pendant cette campagne électorale. Il a été l’argument de campagne principal de Bernie Sanders, soutenu par près de 9 millions d’électeurs, et refit surface avec la nomination à la Cour Suprême de la juge conservatrice Amy Coney Barrett. Il est donc pertinent de dire que ce sujet, malgré une forte couverture médiatique, n’est pas aux yeux des Américains le plus importants. Dans la vallée du Rio Grande, par exemple (Dans le Sud du Texas), 31,1% des habitants âgés de moins de 65 ans ne bénéficient pas de couverture médicale. Pourtant, le vote Trump a explosé dans cette région entre 2016 et 2020. Donald Trump, qui n’y avait reçu que 30% des voix en 2016, et a été soutenu par plus de 40% des électeurs en 2020, parvenant même à remporter deux des huit comtés de la région.

Faire campagne sur la sécurité sociale, en favorisant le projet Medicare For All de Bernie Sanders, par exemple, qui vise à donner à chaque américain une couverture sociale à payeur unique (c’est-à-dire l’État, donc les contribuables), n’est pas nécessairement électoralement attractif, notamment auprès des électeurs hispaniques qui, s’ils sont très nombreux à ne pas bénéficier d’une bonne couverture médicale, sont aussi à l’écoute des arguments de Donald Trump, dénonçant des politiques socialistes et liberticides.

Guélan K. Zaour

Image : https://www.tunisienumerique.com/usa-obamacare-trump-retire-projet-de-reforme-faute-de-majorite/

Article écrit par Auteur Ponctuel

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.