La Hongrie définit la famille comme ayant une mère et un père.2 min de lecture

Ce changement marque une stratégie revendiquée par le parlement hongrois de préserver l’identité chrétienne de la Hongrie et d’augmenter son taux de natalité en chute libre.

BUDAPEST, Hongrie – Le Parlement hongrois a adopté mardi une loi définissant la famille comme ayant une femme comme mère et un homme comme père, interdisant de fait les adoptions par des couples de même sexe et compliquant les adoptions par des célibataires.

Ce changement marque une stratégie revendiquée par le parlement hongrois de préserver l’identité chrétienne de la Hongrie et d’augmenter son taux de natalité en chute libre.

«Si nous abandonnons notre chrétienté, nous perdrons notre propre identité, en tant que Hongrois, en tant qu’Européens», a déclaré Katalin Novák, ministre d’État hongrois aux affaires familiales, ce mois-ci.

Près de la moitié de la population hongroise s’identifie comme catholique romaine, tandis qu’environ un cinquième s’identifie comme protestant ou comme une autre dénomination chrétienne. Un autre cinquième de la population s’identifie comme n’ayant aucune affiliation religieuse, les juifs, musulmans et autres minorités religieuses constituant le reste de la population.

Katalin Novák avait déjà déclaré en 2019 que les dirigeants hongrois étaient préoccupés par l’avenir du pays en raison de la chute du taux de natalité, qui est de 1,48, bien en dessous du niveau de remplacement à 2,1 enfants par femme.

«Nous avons un défi démographique devant nous» 

Alors que certains pays peuvent compter sur l’immigration, la Hongrie tente d’inverser la tendance avec une approche à deux volets: d’une part des incitations financières pour que les familles aient plus d’enfants et d’autre part la promotion d’une culture favorable à la vie et accueillante pour les familles nombreuses, a-t-elle ajouté.

Dans cette optique, le gouvernement hongrois a commencé à offrir des incitations financières aux couples du pays pour qu’ils se marient et qu’ils aient des enfants, notamment des prêts subventionnés à ceux qui se marient avant le 41e anniversaire de la mariée.

Des incitations à avoir des enfants sont intégrées au prêt. Un tiers de celui-ci peut être annulé si le couple marié a deux enfants, et la totalité du prêt peut être annulé s’ils ont trois enfants. Les femmes ayant quatre enfants ou plus seront exonérées de l’impôt sur le revenu à vie. Les familles avec au moins trois enfants ont droit à une subvention pour acheter une voiture pouvant accueillir sept personnes ou plus.

La Hongrie affirme que les politiques fonctionnent, car son bureau central des statistiques a récemment signalé une augmentation de 20% des mariages en 2019. La hausse de la fécondité reste, elle, à observer dans le temps long.

Image : https://www.letelegramme.fr/monde/la-soiree-libertine-gay-qui-affaiblit-orban-figure-de-proue-ultra-conservatrice-02-12-2020-12666356.php

Article écrit par Rémi d’Antoigné

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.