Entretien avec Jérôme Rivière député européen : « Comme en Europe les globalistes contrôlent l’essentiel des médias et font pression sur l’opinion publique afin que leur candidat, ici Joe Biden, soit en situation de gagner l’élection »3 min de lecture

Jérôme Rivière est actuellement aux Etats-Unis pour suivre les derniers jours de l’élection américaine, il a accepté de répondre aux questions de L’Etudiant Libre sur la situation du pays, sur les enjeux de l’élection, le bilan de Trump… 

Jérôme Rivière est député européen, Président de la délégation française du groupe Identité et Démocratie. Il est membre de la Commission Affaires Étrangères ( AFET ) et de la sous-commission Sécurité Défense ( SEDE ). Il est également membre de la Commission Industrie Recherche Énergie ( ITRE ).

L’Etudiant Libre : Nous approchons à grands pas de l’élection américaine, quel est le contexte en ce moment aux USA ?

Jérôme Rivière : Comme en Europe les globalistes contrôlent l’essentiel des médias et font pression sur l’opinion publique afin que leur candidat, ici Joe Biden, soit en situation de gagner l’élection. Mais sur le terrain on constate une très forte dynamique de campagne pour Donald Trump qui rassemble des foules immenses au cours de ses meetings quotidiens alors que Joe Biden, y compris lorsqu’il est accompagné de l’ancien président Barak Obama, ne catalyse aucune énergie.

Les démocrates jouent sur la peur que génère cette pandémie et promettent de mettre les États-Unis sous cloche en cas de victoire de Joe Biden

L’E.L : Donald Trump est candidat à sa propre succession, il a dû faire face à deux phénomènes importants ces derniers mois : Black Live Matter et la Covid-19, que penser de sa gestion des deux problématiques ?

J.R : À la différence de la France, l’histoire des États-Unis est marquée par une ségrégation raciale qui laisse des traces. Il n’en reste pas moins que Trump, le président qui a le plus réalisé de politiques efficaces pour la communauté noire américaine, reçoit depuis quelques semaines, le soutient de très nombreuses voix de cette communauté, comme celle du rappeurs Ice Cube ou celle de 50 Cent.
Pour la Covid, les démocrates jouent sur la peur que génère cette pandémie et promettent de mettre les États-Unis sous cloche en cas de victoire de Joe Biden. Croyez-moi, ce n’est pas une perspective réjouissante pour les Américains qui viennent de voir leur économie redémarrer avec une croissancesupérieure à 33% au troisième trimestre de 2020, chose inimaginable en Europe.

L’E.L :  N’est-ce pas trop handicapant, au moment de briguer un deuxième mandat, d’avoir eu à faire à deux crises comme celles évoquées précédemment ?

J.R : Bien sûr, c’est plus compliqué, mais ce qui me marque dans la façon que Donald Trump a de faire campagne, c’est l’enthousiasme qu’il génère, les perspectives qu’il offre, l’espoir dans un avenir meilleur. C’est d’ailleurs une leçon que nous devons retenir pour l’élection présidentielle en France : pour mobiliser, il faut enthousiasmer.

Biden et les démocrates sont dans une logique globaliste qui cherche à imposer à la planète entière cet ultralibéralisme immigrationiste et peu soucieux de l’intérêt des peuples.

L’E.L : Du côté français où sont nos intérêts ? Quel candidat ferait le meilleur Président au niveau des relations franco-américaine ?

J.R : Sans aucune hésitation Donald Trump. Il est le seul président américain depuis Eisenhower à ne pas avoir engagé les États-Unis dans une opération militaire. Il n’agit pas en gendarme du monde, mais en partenaire respectueux de ses alliés. Comme français, je souhaite un monde multipolaire dans lequel la France puisse jouer pleinement son rôle de puissance d’équilibre. Biden et les démocrates sont dans une logique globaliste qui cherche à imposer à la planète entière cet ultralibéralisme immigrationiste et peu soucieux de l’intérêt des peuples.

Ensemble nous continuerons de combattre le terrorisme islamiste

L’E.L : Le monde musulman s’attaque depuis quelques jours à la France suite au discours d’Emmanuel Macron sur le séparatisme, quel rôle peuvent jouer les États-Unis avec la France pour combattre ces pays manifestement hostiles ?

J.R : Les États-Unis n’ont pas la même vison que nous de la laïcité. Néanmoins, ils comprennent que la France est la cible des attaques de l’Islam politique. Ensemble nous continuerons de combattre le terrorisme islamiste. Il est important d’échanger pour rester mobilisé face à cette menace. Je rencontre de nombreux parlementaires américains pour les sensibiliser, par exemple, sur les dérives d’Erdogan, dirigeant de la Turquie qui est membre de l’OTAN.

Article écrit par La redaction

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.