Entretien avec Auctorum2 min de lecture

Entretien avec le cofondateur d’Auctorum, un mouvement jeunesse enracinée, présent à Versailles depuis déjà quelques mois.

Pouvez-vous présenter votre association ?
Auctorum est un mouvement de jeunesse enracinée, présent à Versailles. Nous menons depuis le début de l’année des maraudes hebdomadaires auprès des plus démunis de nos compatriotes. Notre but premier est l’action sociale locale. Nous voulons aussi rassembler autour d’un but commun, afin de se former. Nous faisons principalement du social, mais nous mettons progressivement en place des événements ou moyens de formations politique de la jeunesse (live Facebook par exemple, ou dans quelques mois une soirée avec des intervenants importants). Nous sommes une vingtaine de garçons et filles avec un but commun, l’action et la formation, sur le plan local principalement.

 Lire aussi : Aider les populations abandonnées


Comment l’idée de créer ce mouvement dans une ville comme Versailles vous est-elle venue ?
Comme vous le savez, et on pourrait en rire, Versailles est une ville favorable à l’implantation d’un groupe militant. Le terreau est, certes, riche, mais l’état d’esprit n’est pas forcément au courage. Pour nous, jeunes versaillais, plus ou moins formés selon les profils, nous ressentions avant un manque de cadre pour mettre en pratique nos idéaux et agir concrètement. Les associations sociales sur Versailles se sont détournées pour la plupart de leur but intrinsèque, celui d’aider des Français dans la misère sur leur propre sol. Aussi, le dernier groupe militant sur Versailles n’était pas très dynamique, et s’est aujourd’hui éteint (je ne le citerai pas). Un ami et moi avons donc pensé et mis en place Auctorum pour répondre à ce besoin : rassembler des jeunes aux mêmes convictions politiques, et participer à la hauteur de nos moyens à assister nos compatriotes à la rue. Le but était aussi de réveiller certains jeunes, issus de milieux de droite, pour leur permettre de joindre l’action à la parole.
Nous avons donc su montrer que chacun pouvait sortir de son confort, pour s’engager sur le terrain, et se former.

Au quotidien quel genre d’action menez-vous ?
Chaque semaine, nous menons  une maraude en groupe, à pied, à travers la ville. Nous apportons aux sans-abris des denrées alimentaires basiques, des boissons chaudes, ainsi que des vêtements. Le but aussi est de leur apporter un certain réconfort moral et de la chaleur humaine. Nous constatons depuis le début de l’année avoir lié avec la plupart de ceux que nous aidons des liens amicaux forts, et nous en sommes ravis. Au quotidien, c’est aussi un état d’esprit que nous adoptons. Déjà, la formation personnelle : s’informer et se cultiver. Aussi, nous prônons au quotidien un mode de vie sain, comme à travers l’alimentation avec le localisme.

Avez-vous des projets de développement à long terme ?
Nous voulons nous implanter durablement sur le plan local, pour constituer et faire grandir une vraie communauté d’action et de pensée. Nous sommes naissants cette année, mais déterminés à durer. Notre pilier est l’action sociale, il le restera. Nous travaillons cependant à développer notamment les moyens de formation intellectuelle et politique dans les années qui viennent.

Cette association a t-elle un but politique ? Est-elle affiliée à d’autres mouvement ?

Militants de terrain, nous sommes concentrées sur l’action sociale auprès de nos compatriotes. Notre but est aujourd’hui de rassembler des jeunes de la même sensibilité de droite, conscients des enjeux et problématiques actuels, ainsi que de donner l’exemple sur le plan local. Ce n’est pas en restant dans un canapé à refaire le monde qu’on change les choses. Nous sommes convaincus que les choses se changent par la formation et l’action. Nous promouvons ainsi l’enracinement, la conscience d’une identité française et européenne et un état d’esprit sain et cohérent avec nos valeurs, à appliquer au quotidien.
Nous sommes indépendants, et non-affiliés. Cependant, nous restons proches d’Academia Christiana dont nous transmettons les valeurs.

Article écrit par Stanislas Rigault

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.