Protéger les églises partout en Francelecture express

Des bénévoles de l’association protège ton église en pleine veille devant un bâtiment de culte catholique

En 2017, ce sont 872 atteintes aux lieux de cultes chrétiens en France. Ces actes scandaleux sont trop souvent passés sous silence et trop peu soutenus par les pouvoirs publics ou par les milieux associatifs. Pourtant, en mars 2019, l’association « Protège ton Église » a vu le jour. Son objectif ? Défendre les églises et l’héritage chrétien sur notre territoire.

Les actes de vandalisme à l’encontre des églises se multiplient sur tout le territoire. Pour défendre les lieux de cultes, des patrouilles sont organisées à proximité des églises par des volontaires de l’association « Protège ton Église ». Ces tours de ronde sont déjà actifs dans un grand nombre de villes : Nancy, Metz, Paris, Aix-en-Provence, Dijon et bien d’autres. 

Pour assurer la protection des églises, l’association donne des consignes claires à ses adhérents. L’idée étant d’être le plus pacifique possible et de rester dans le cadre de la loi. Les patrouilles ne s’effectuent qu’à partir de quatre personnes, la sécurité et les liens entre chrétiens engagés étant primordiale. Si la protection doit être préventive et dissuasive, l’association n’hésite pas à rappeler l’article 73 du code de procédure pénale : « Dans les cas de crime flagrant ou de délit flagrant punis d’une peine d’emprisonnement, toute personne a qualité pour en appréhender l’auteur et le conduire devant l’officier de police judiciaire le plus proche ». La protection doit être assurée coûte que coûte.

La protection contre les actes de vandalisme ne s’arrête pas là. Les membres de « Protège ton Église » veulent également assurer la propreté des lieux de cultes et leur entretien. Par exemple,  les individus buvant et salissant les parvis d’églises sont encouragés de manière courtoise à passer leur chemin. Les membres ramassent les détritus s’il le faut.

L’association « Protège ton Église » s’est fixée cinq missions : occupation des églises, défense du Corps de Jésus Christ, prières, rencontres et évangélisation.

Les initiatives de ce genre sont à envisager de deux façons : la première étant l’inquiétude, comment la France, fille aînée de l’Église, a-t-elle pu en arriver là ? Puis, de façon positive et combattante, la jeunesse de France protégera sa terre et son patrimoine jusqu’au bout. Les combats culturels  commencent dans nos villes et villages, les premiers territoires perdus sont parfois en bas de chez nous. Agissons !

Article écrit par Stanislas Rigault

L'article vous a plu? Partagez-le! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.