Nous l’attendons tous. Dix ans après le second volet, OSS 117 Alerte Rouge en Afrique noire se précise. Enfin !2 min de lecture

Les deux premiers, sortis en 2006 (Le Caire, Nid d’espions), puis en 2009 (Rio ne répond plus) avaient fait un carton dans le monde du cinéma français : plus de deux millions d’entrées, la gloire. Les répliques deviennent aussi connues et cultes que La Cité de la Peur ou des Bronzés. On se les regardait en boucle en famille, entre amis ; toute situation s’y prêtait ; même plusieurs événements à Paris de cinéma de plein air qui ont eu lieu ces deux dernières années, sur les Champs Elysées au Parc Montsouris. Chacun, sur sa chaise longue, pouvait vibrer aux claquements des bottes du Ve Reich de l’Amour et goutter à nouveau, ces productions aussi bonnes que les plats à base de viande de ce pays.

Tous ces visionnages pour attendre tant et tant que la patience du public était mise à mal. On pensait même la franchise éteinte. D’autres y croyaient. Et pourtant, le résultat est bien là. Nicolas Bedos a annoncé que ce serait lui le réalisateur de ce nouvel opus des aventures de l’agent réac, à l’occasion de la projection de son nouveau film, La Belle Epoque, à Cannes. Les nouvelles sont arrivées petit à petit, de manière diluées, réjouissant les uns par la genèse du projet, attristant les autres du changement de réalisateur, que l’esprit pourrait changer. Bedos de promettre aux fans sur Europe 1, il y a deux jours qu’il ne se “bride pas, ce serait une forme de trahison !” A voir.

Pourquoi ne retrouvons-nous pas Michel Hazanavicius sur le projet ? Celui-ci avait réalisé les deux premiers films et co-scénarisé avec Jean-François Halin. Début des années 2010, Michel et Jean étaient comme cul et chemise entre Le Caire et Rio qui se sont succédés telle une fulgurante ascension jusqu’à l’apothéose hollywoodienne de The Artist. Le duo avait tout pour continuer ensemble. Main dans la main. Et vint ce lent divorce. Après la liesse autour des premiers épisodes, Mandarin Films demande à Hazanavicius de s’atteler à un troisième. Un refus arrive vite, l’homme n’a pas eu le déclic d’inspiration ; la France aurait changé, alors si tendue sur l’intolérance et le racisme que l’artiste ne pu se résoudre à se remettre à la tâche, à faire revivre son espion. Les producteurs n’en pouvant plus d’attendre chargent alors Halin de rédiger un premier scénario pour un nouvel opus, en secret. Le réalisateur, l’apprenant au dernier moment, le refuse, après lecture du script. Il reçoit un ultimatum des Altmayer sous peine d’être remplacé huit mois après. A un moment, on sait que le fameux duo a commencé à réfléchir sur un nouveau long métrage similaire à OSS 117. Parallèlement, Dujardin rejoint le nouvel OSS 117 “3”, ce qui brouille le binôme et met à mal ledit projet de long métrage. Il faudra attendre quelque temps avant que les deux compères soient de nouveau si proches.

Ainsi, Halin s’est mis au travail pour l’écriture, Pierre Niney a rejoint enchanté le casting courant août 2017 et le tournage aura lieu cette automne ; Bedos nous précise “dans deux semaines” ! Dujardin et Niney, forment un nouveau duo, complices à la première lecture des pages du scénario. Tous les artistes sont fin prêts ; surtout  “OSS 117” que l’on pouvait croiser le 5 au soir, à l’avant première de J’accuse de Polanski à l’Ecole Militaire, puis au cocktail à la Rotonde, sourire aux lèvres et détendu, prêt à nous dire le plus grand bien de leurs harengs pomme à l’huile.

Louis Lallement.

Article écrit par Auteur Ponctuel

L'article vous a plu? Partagez-le! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.