Lettre à un otagelecture express

Antoine de Saint Exupery, écrivant à son bureau quelques poèmes
  1. La France est aux abois. ll est là, loin, coincé dans le Jura, de l’autre côté de la frontière : c’est un otage. La proie apeurée compte quarante millions d’otages qui tentent de vivre. Saint-Exupéry, réfugié bien loin aux États-Unis, se morfond pour cet ami, lui, si loin. Si loin, mais si proche. Son récit transpire de sa présence, où Antoine lui adressera une longue “lettre”, sans jamais le citer. Tout en poésie, les souvenirs remontent. Le Sahara et ses grands espaces solitaires, Lisbonne et son insouciance, la guerre et sa violence, l’amitié et son sourire. Oui, ce sourire ! Une ode à l’amitié, à la terre qu’il a dû quitter mais que le cœur n’a jamais abandonnée, sublimée par ce cri final appelant à des retrouvailles. Otage derrière la frontière, une épreuve; privé de son camarade, une douleur.

Article écrit par Contributeur Anonyme

L'article vous a plu? Partagez-le! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur: