Bottin mondain, épisode 3 : tu fais quoi mardi soir ?2 min de lecture

Vous suivez « Memes de Famille Nombreuse » et vous avez aimé le déménagement de l’aumônerie sur Facebook ? Vous serez ravis d’apprendre qu’ils publient désormais chaque mois un épisode d’une nouvelle histoire dans l’Étudiant Libre.

Si vous ne les connaissez pas encore, faites vite un tour sur leur page facebook.

Pour lire l’épisode précédent : https://letudiantlibre.fr/culture/2504/?fbclid=IwAR2Gddl32v1ez6ZUPMnljkC-VOU6ixNWe4PM-OkSPYpDPLVtMxolbBMdT1o

 

Alix ne se décidant pas à venir au local de l’aumônerie, c’est la mine défaite que Pierre-Amalric quitte ce qu’il considère comme sa deuxième maison pour se rendre au cours de la matinée. Devant le local H.231, il cherche des yeux Amaury : mais quand tape la dixième heure, il rentre dans l’amphithéâtre, s’affale au dernier rang, et peste contre l’absence de son fidèle compagnon. Ils ont pourtant fait les quatre-cents coups ensemble : chapelet devant Notre-Dame-de-Paris le 15 avril au soir (alors qu’ils étaient en plein concours, mais l’idée de manquer ce moment historique les effrayait), Rallye Bretagne Celtique, semi-marathon pour les Chrétiens d’Orient… « Mais quand les choses sérieuses se présentent, il n’y a plus personne » marmonne-t-il à demi-mot !
La voix nasillarde d’un professeur aux cheveux grisonnants l’extirpe de ses pensées : lui, c’est Monsieur Hernandez, terreur de l’ESSEC. L’on raconte qu’en des temps obscurs, il était fonctionnaire – un déni d’ambition pour tout élève d’école de commerce qui se respecte –, travaillait aux trente-cinq heures, et n’avait que quatre chiffres avant la virgule sur son salaire mensuel ! Mais le pire avec cet alien qui n’a ni iPhone ni Samsung, c’est qu’il ne tolère pas les ordinateurs en cours, et que les étudiants sont contraints de prendre des notes à la main ; une insulte à la modernité en somme. C’est donc derrière sa trousse ou sur ses genoux qu’il consulte les diverses notifications Facebook qui l’inondent. Là, une invitation à aimer la page Textoscout par son ancien chef de groupe, puis vient une identification de Stanislas l’invitant (ou plutôt le contraignant) à voter pour La Flèche face à la Légion (son père est passé d’un côté, sa mère de l’autre : choix cornélien donc). Quand soudain, un sourire se dessine sur son visage : une pastille rouge trône dans ses SMS, c’est Alix !
« Tu fais quoi mardi soir ? » lui demande-t-elle. Il n’en croit pas ses yeux : après une seule et unique entrevue, c’est elle qui prend l’initiative de le revoir ! Pas peu fier, il ne répond pour autant pas immédiatement, il faut savoir se faire désirer. Son cerveau est en ébullition : cinéma, restaurant, balade au Luxembourg… que lui réserve-t-elle ? Mais aussi une once d’angoisse : malgré le fait qu’elle ait eu le zèle de revenir vers lui, il devra, d’une façon ou l’autre, lui rendre les hommages qui lui sont dus et sortir le grand jeu. Costume ? Fleurs ? Champagne ? Ses doigts pianotent à toute allure sur l’écran de son smartphone : « techniques pour draguer une jeune cadre dynamique » (ce qu’elle est appelée à devenir). Quand tout à coup, son visage se décompose : il reçoit un second message. Ce n’est ni l’adresse d’une bonne table, ni celle d’un théâtre parisien, non. C’est un lien d’évènement Facebook : « Tous au Sénat – rassemblement contre la PMA ». Pierre-Amalric est morose : certes c’est un combat noble, mais de là à faire une croix sur une certaine promiscuité avec Alix… Il hésite. S’il dit oui, il pourra la voir ; mais s’il dit non, il se montre inaccessible et mystérieux. Une réflexion, voire un discernement, s’impose : mais vite, car il ne veut pas non plus passer pour un lâche…
A suivre…

Memes de Famille Nombreuse 

Article écrit par Auteur Ponctuel

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.