Une femme, née homme, saisi la justice pour être reconnue comme « mère non gestatrice ».lecture express

La Cour de Cassation, haute juridiction française doit trancher ce mercredi une délicate question sur la filiation. En effet une femme, née homme, a saisi la justice afin de pouvoir être reconnue à l’Etat civil comme « mère non gestatrice » de son dernier enfant. Cette femme est, depuis 2011, reconnue à l’Etat civil comme étant de sexe masculin, cependant son opération de transition physique, d’un sexe à l’autre, intervient après la conception de l’enfant ; cela pose à la justice une question qui jusque n’avait pas été soulevée, il existe face à cette situation un vide juridique qui aujourd’hui sera résolu. Si cet homme devenue femme obtient la filiation de cette enfant, cela révolutionnera ce qui, jusqu’à maintenant, se pratique dans le cas de couple homosexuel, c’est-à-dire la possibilité d’avoir un enfant seulement par un jugement d’adoption. Au-delà de cette évolution purement juridique, l’établissement possible de cette filiation pousserait encore un peu plus loin la déconstruction de la notion de famille vers laquelle la société s’engage toujours un peu plus.

Charlotte.C

Article écrit par Auteur Ponctuel

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.