Une vingtaine de jihadistes ont été tués par des militaires françaislecture express

Une vingtaine de jihadistes ont été tués aux alentours de la mi-janvier par les militaires français et leurs partenaires locaux dans le Nord du Burkina Faso, dans la zone dite des « trois frontières » (Burkina, Mali, Niger), a annoncé jeudi l’état-major français.

Ainsi, le 16 janvier dernier, un déplacement suspect d’un groupe d’une trentaine d’hommes à motos au sud de la localité malienne de Boulikessi a été identifié par les moyens de renseignements dont dispose la force Barkhane. Dépêchée sur zone en fin de matinée, une patrouille de Tigre a effectué une action de feu contre ce groupe caractérisé comme faisant partie d’un groupe armé terroriste (GAT). La patrouille de Tigre faisant preuve d’un professionnalisme remarquable a permis de neutraliser une dizaine de GAT et de détruire une vingtaine de motos, a détaillé le porte-parole de l’état-major français. Dans la même journée, un drone français a frappé un véhicule de jihadistes qui semblait faire route vers N’Daki au Mali.

Plus au Sud, dimanche dernier, au Burkina Faso, une patrouille de Tigre a de nouveau émit des frappes sur un groupe d’une quarantaine de GAT à motos, permettant de stopper la colonne de terroriste et de détruire une dizaine de motos. La force Barkhane et ses partenaires mènent depuis quelques semaines une vaste opération baptisée « Eclipse » dans la région dite des trois frontières où plusieurs groupes armés terroristes ont trouvé refuge. Selon une source sérieuse, cette opération a permis pour le moment de neutralisé une centaine de terroristes. Ce bilan positif pour la France et les pays du G5 Sahel intervient alors qu’un sommet doit se tenir mi-février au Tchad pour faire un point sur les résultats obtenus et sur l’avenir de l’opération. Le président français Emmanuel Macron a annoncé qu’il souhaitait « ajuster les efforts » français dans la grande région du Sahel.

source image : La Croix

Article écrit par La redaction

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.