Suivez en direct les annonces du gouvernement4 min de lecture

Les modalités du déconfinement :
Les Territoires « apprendre à vivre avec le virus »
La levée progressive du confinement peut être engagée dès ce lundi. Le gouvernement est en mesure de le valider pour l’ensemble du territoire malgré le fait que certains départements restent dans le rouge. Si ceux qui sont aujourd’hui en vert le restent, ils pourront enclencher une seconde vague de déconfinement début juin (ouverture lycées, cafés…). Pour les départements rouges- les deux principaux étant Mayotte et l’Ile-de-France- il n’y aura pas d’ouverture de parcs et jardins. Le 1er ministre précise qu’il n’y aura pas de confinement obligatoire pour les personnes à risque, même dans les départements classés « rouge ». Les transports en commun d’Ile-de-France seront soumis à des règles très strictes (distances de sécurité, nombre limité…).
Ministre de la santé  « l’épidémie est évolutive »
Olivier Véran affirme que la pression épidémique a globalement baissé sur l’ensemble du territoire national. Le but est de revenir à la capacité habituelle des hôpitaux en réanimation, c’est-à-dire 5000 lits. Les tensions hospitalières restent fortes dans le Grand Est, l’Auvergne, l’Ile-de-France et Mayotte. La France est coupée en trois : les régions toujours sous fortes tensions hospitalières, celles dans lesquelles la tension est acceptable et celles où elle revient à la normale. Le ministre soutient que la France est prête pour tester massivement la population sur l’ensemble de son territoire. Globalement, en fonction des trois indicateurs utilisés, il est visible que tous les départements des régions du Grand-Est restent encore fragiles. De plus, le ministre redemande à la population d’Ile-de-France de réduire au minimum leurs déplacements.
« Le virus n’a pas disparu »
Le gouvernement pousse les personnes présentant les symptômes du COVID 19 à contacter un médecin pour subir un test de dépistage (remboursé à 100%). Si celui-ci est positif une enquête sera mise en place afin d’identifier les personnes que le malade aura rencontrées. De plus, une période d’isolement sera instaurée où les visites devront être limitées. Si le test est négatif le médecin restera en contact avec le potentiel malade. Pour les cas contacts, ils seront contactés et invités à rester en isolement s’ils n’ont pas respecté les distances de sécurité. 7 jours après le dernier contact avec une personne malade le cas contact sera testé. Si le test est négatif l’isolement sera ramené à 7 jours pour un cas contact. Enfin, le médecin pourra proposer d’effectuer un isolement dans un hôtel et si cela n’est pas possible, de l’effectuer au domicile du malade. 100 millions de masques vont être distribués. Pour les EPHAD, il n’y aura pas d’assouplissement du confinement le 11 mai. Les visites restent possibles dans les conditions actuelles. 475 millions de crédits seront versés à ces établissements. Une prime défiscalisée de 1500 euros sera versée pour les soignants dans les 33 départements où l’épidémie a été la plus forte. Elle sera de 1000 euros pour les autres.
Ministre de l’éducation
Tous les professeurs des écoles rentreront lundi. Quatre situations seront possibles pour les élèves effectuant leur rentrée : être à l’école dans un groupe de 10 ou 15 élèves, être en étude, être dans des locaux périscolaires en lien avec la mairie ou bien à la maison avec de l’enseignement à distance. 85% des écoles de France ouvriront la semaine prochaine, 1 million d’élèves seront en cours. Dans les départements verts les collèges pourront être ouverts dès le 18 mai.
Ministre de la transition écologique et des transports
Les transports en commun en milieu urbain vont rapidement être augmentés. 50% des capacités habituelles de ces transports seront effectives, la RATP passera son offre à plus de 75% dès lundi prochain. Malgré cela, le gouvernement souhaite limiter le nombre d’usagers dans les transports à 15% de la population. Aux heures de pointe, les transports seront réservés aux personnes munies d’une attestation de déplacement. Les collectivités territoriales devront prendre les mesures nécessaires afin de réduire au minimum la fréquentation de ces transports. Les déplacements inter-régionaux continueront à être limités. 20 à 30% des offres du TGV seront effectives à partir de lundi prochain. L’absence de port du masque ou la non-réservation dans ces transports en commun feront l’objet d’une sanction financière (135 euros).
Ministre de l’Intérieur  « déconfiner c’est ne pas baisser la garde »
Il sera possible de sortir sans attestation dès lundi prochain. Le régime de sanction lié à l’état d’urgence sanitaire restera effectif. 20 000 policiers et gendarmes prêteront main forte aux collectivités territoriales. De fait, les déplacements seront limités à 100 kilomètres du domicile habituel hors du département de résidence. Une nouvelle attestation sera publiée pour s’assurer du respect de ce nouveau rayon de circulation. Les lieux culturels de proximité pourront réouvrir, les préfets en dresseront la liste. Seule la pratique sportive individuelle en plein air est autorisée et les réunions limitées à 10 personnes. Aucun événement de plus de 5000 personnes ne pourra être ouvert. Les préfets pourront, sur demande des maires, réouvrir l’accès aux lacs et aux plages. Pour les cultes, le gouvernement va travailler avec les représentants des cultes pour une réouverture avant la fin du mois. Pour les frontières nationales les contrôles demeurent ,mais la libre-circulation des travailleurs reste possible. Des dérogations pourront être données afin d’effectuer un trajet dans un autre pays de l’Union Européenne.
Ministre de l’économie  « nous avons perdu beaucoup de croissance et beaucoup d’emplois »
Tous les commerces réouvriront le 11 mai à l’exception des bars, cafés et restaurants. Les centres commerciaux de plus de 40 000 mètres carrés réouvriront sauf ceux d’Ile-de-France. L’objectif est que le domaine des travaux publics reprenne son activité à 100% dès la fin du mois. L’Etat sera présent aux côtés de toutes les entreprises. Le fonds de solidarité sera maintenu jusqu’à la fin du mois de mai. Les charges sociales patronales pour les mois de mars, avril et mai seront supprimées. Ministre du travail Le gouvernement a défini les gestes barrière à mettre en place dans les entreprises dans son protocole publié la semaine dernière. 54 guides métiers sont disponibles afin d’encadrer la vie sanitaire des entreprises lors de la reprise de leur activité. Le télétravail est fortement encouragé ainsi que le recours aux horaires décalés. Pour les centres de formation, ils pourront accueillir leurs équipes et leurs apprentis dans la semaine.

 

 

 

Article écrit par Arthur Perrier

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.