Quand rentrée rime avec panique à UT1 Capitole.2 min de lecture

7 Septembre 2020, c’est la rentrée pour les étudiants d’UT1, selon la faculté aucun problème en vue, tout est prêt pour l’accueil des étudiants dans le respect des normes sanitaires, du moins sur le papier.

« Nous sommes heureux de retrouver tous nos étudiants ainsi que nos professeurs dans nos locaux après tant des mois d’absence, dans le respect des gestes barrières bien entendu ».

Mais la réalité est bien différente. Comment une faculté d’une telle ampleur qu’Arsenal peut-elle se permettre de venter une distance de sécurité d’un mètre entre les étudiants, alors que l’université compte 600 étudiants supplémentaires, ce qui amène à environ 20 000 étudiants.

Afin de vous montrer la réalité de la chose, nous nous sommes entretenus avec plusieurs étudiants de UT1.

Ut1 Capitole vente sur les réseaux avoir un parfait respect des gestes barrières, êtes-vous d’accord avec leurs déclarations ?

En aucun cas, les sens de circulation ne servent à rien, il n’y a pas suffisamment de place dans les amphithéâtres qui, de plus ne sont pas adaptés au bon respect des mesures sanitaire (mesures de distanciation). Exemple concret, le jour de la rentrée certains élèves ont dû s’asseoir par terre par manque de place. Ils ont pris en photo une promo de 120 personnes qui était répartie dans un amphithéâtre contenant minimum 600 élèves, forcement dans ce cas les gestes barrières ne peuvent qu’être respectés, ce n’est pas la réalité dans les autres amphis. De plus il n’y a pas suffisamment de gel Hydro-alcoolique.

                                                 

A droite la photo mise en avant par l’université, montrant le respect des gestes barrières et à gauche la réalité des cours en amphithéâtres.

Après environ deux semaines après la rentrée, des cas de Covid ont-ils déjà été déclarées dans votre promotion ?

Très peu d’informations nous sont communiquées à ce sujet, cependant un professeur de droit du travail nous a indiqué qu’il y avait plusieurs cas dans la faculté.

Si oui, comment l’administration de la faculté a réagi ?

Un mail nous a été envoyé nous indiquant que si nous avions les symptômes nous devions contacter un référant Covid et rester chez nous, c’est tout. L’administration nous en a pas fait part car des gens n’ont pas fait leur rentrée.

Vous sentez vous en sécurité quand vous allez en cours, pensez-vous que l’administration a fait son maximum pour vous garantir sécurité face au virus ?

Non, les amphithéâtres ne sont pas nettoyés (l’amphithéâtre Cujas n’a pas été désinfecté depuis le 4 septembre), nous sommes tous les uns sur les autres la majorité du temps. L’administration a réparti des distributeurs de gel un peu partout dans la fac et a disposé des lignes de circulation dans la fac, mais c’est tout. Il n’y a aucune distanciation entre nous et le fait d’être les uns sur les autres entraîne une sensation d’insécurité.

   

A gauche l’image mis en avant par UT1 Capitole et à droite la réalité vécue par les étudiants.

Crédit Photo: UT1 Capitole, Image twitter 

 

Article écrit par Margaux Charice

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.