Pays-Bas : émeutes contre les mesures sanitaires !lecture express

L’imposition à compter de samedi d’un couvre-feu afin de lutter contre la pandémie a provoqué la colère des néerlandais qui sont descendus dans la rue par milliers. C’est la première fois que de telles mesures sont imposées dans le pays depuis la Seconde guerre mondiale et plusieurs villes ont ainsi été le théâtre d’émeutes ce lundi soir pour la deuxième soirée consécutive.

De nombreux affrontements avec la police anti-émeute ont eu lieu et cette dernière a dû déployer les grands moyens, dont des canons à eau, pour essayer de ramener l’ordre. Le maire de Rotterdam a d’ailleurs autorisé par décret les forces de l’ordre à procéder à de multiples arrestations. À cette heure, plusieurs centaines de manifestants ont déjà été interpelés alors que les dégradations et les pillages se multiplient dans tout le pays.

Le premier ministre néerlandais a fermement condamné « la violence criminelle » des émeutier et a déclaré que 99% des néerlandais soutenaient ce confinement en affirmant que la situation « n’a rien à voir avec la lutte pour la liberté ».

Il est désormais interdit de sortir de chez soi entre 21h00 et 4h30, et ce au moins jusqu’au 9 février.

La situation n’est toujours pas apaisée et les autorités craignent un effet « boule de neige ». L’hypothèse de répercussions au niveau européen n’est pas à négliger alors que dans nombreux pays, des voix se lèvent pour protester contre les mesures restrictives liées à la pandémie de coronavirus. Affaire à suivre…

Retour en image sur les événements : crédits RT France

 

Article écrit par Paul-Arthur Robin

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.