Nuit d’horreur à Viennelecture express

Hier soir, à Vienne, dans la capitale Autrichienne, la terreur et l’effroi ont régné.
Alors que la population s’accorde une dernière soirée en ville avant le début d’un nouveau couvre-feu, des tirs d’armes lourdes se font entendre. Le nombre d’assaillants n’est pas encore précisément défini, mais ce qui est sûr c’est que le sang européen a encore coulé.

Rapidement, le chancelier Sebastian Kurz qualifie l’attaque de « terroriste ». D’après les forces de l’ordre sur place, 6 lieux auraient été visés lors de cette soirée noire. Parmi eux, 2 restaurants casher, une synagogue ainsi qu’un centre communautaire juif.
La panique se lit dans tous les regards des Autrichiens de la capitale, et pour cause : 200 coups de feu ont été tirés en l’espace de quelques minutes.
Le lourd bilan est de plusieurs morts et des dizaines de blessés dans un état critique. Si pour l’heure aucune revendication n’a été faite par une organisation terroriste, un des assaillants est probablement affilié à l’Etat Islamique.
En effet, un des tireurs a été abattu lors de l’opération qui s’est déroulée suite aux premiers coups de feu. Ce dernier n’étant pas inconnu des forces de l’ordre a rapidement été identifié. Il avait été condamné en 2019 pour avoir tenté de rejoindre les forces djihadistes en Syrie. Si beaucoup de chefs d’État et de politiciens ont apportés leur soutien au peuple autrichien, l’Europe reste de plus en plus meurtrie. Les contrôles à la frontière commune entre l’Allemagne et l’Autriche ont été accentués afin d’éviter une autre attaque.
La France, également touchée par de nombreux attentats, a décidé suite au drame de Nice de passer en alerte maximale anti-terroriste. Malgré cela, les frontières restent ouvertes et les contrôles sont inexistants.
Un ou des assaillants sont encore en fuite d’après le ministre de l’intérieur autrichien.

 

Crédit Photo : La Libre

Article écrit par Jean-Matthieu Malavialle

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.