Mali : un légionnaire succombe à ses blessureslecture express

Mali : un légionnaire succombe à ses blessures

L’Elysée l’a annoncé tôt ce matin : un trente-deuxième militaire est décédé dans le cadre de l’opération Barkhane, laquelle vise à éradiquer la menace islamiste au Mali depuis 2014.

Après avoir été blessé par un engin explosif le 23 avril dernier, le brigadier Dmytro Martynyouk avait été transporté à l’hôpital militaire de Percy (Clamart). Ce n’est que dix jours plus tard, en ce 1er mai, que ce soldat d’origine ukrainienne de 29 ans a fini par succomber à ses blessures.

Le Chef d’Etat Major des Armées (CEMA) a salué son « esprit d’initiative » et son « application dans la réalisation de ses missions ». Emmanuel Macron a pour sa part affirmé « s’incline[r] avec un profond respect devant le sacrifice de ce légionnaire du 1er régiment étranger de cavalerie ».

Au lendemain de l’anniversaire de la bataille de Camerone, ce légionnaire a été décoré de la mention Mort pour la France, pour l’avoir servie « non par le sang reçu, mais par le sang versé » (Pascal Bonneti, « Par le sang versé », 1920).

Grégoire.D

Article écrit par Auteur Ponctuel

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.