L’UNEF veut interdire les notes inférieures à 10lecture express

Suite à la fermeture des universités, l’UNEF a demandé à annuler les partiels, afin d’évaluer les étudiants sur des devoirs maisons « sans télésurveillance et aux délais indicatifs ». Cette proposition, faite à l’occasion d’une  tribune sur Mediapart, fait d’ailleurs l’objet d’une pétition. Des partiels en ligne seraient injustes selon eux.

En outre, ces devoirs devraient être notés entre 10 et 20, afin que chaque étudiant ait au moins la moyenne à son semestre et le valide forcément. Selon ce syndicat, sans cette mesure, il y aurait un échec de masse pour le deuxième semestre.

Cela tend à généraliser des mesures prises à différents endroit par certains professeurs pour attribuer une note plancher aux étudiants.

Article écrit par Paul Guerry

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.