Les lyonnais contre l’insécuritélecture express

Les lyonnais contre l'insécurité

A l’instar du 7 août dernier à Palavas-Les-Flots les lyonnais ont aussi montré leur revendication à travers un rassemblement le 12 septembre 2020. Les violences, incivilités… sont source de plus en plus d’initiatives collectives visant à dévoiler un ras le bol face à une insécurité récurrente mais aussi de plus en plus fréquente. 

Nous avons par conséquent interrogé l’organisateur de l’initiative Les Lyonnais contre l’insécurité.

Les lyonnais contre l'insécurité
Les lyonnais contre l’insécurité

Cette initiative est née suite au contexte actuel à Lyon, Axelle, Augustin sont les faits les plus médiatisés, mais ils cachent de nombreux autres faits divers ayant pour source l’insécurité. En France plusieurs collectifs comme à Paris ou Marseille ont fait une action en justice contre l’État. A Lyon le choix des différents collectifs lyonnais a été le même qu’à Palavas-Les-Flots : montrer un ras le bol à travers un rassemblement. 

Le but de ce rassemblement est de montrer aux pouvoirs publics la revendication populaire des lyonnais. Pour ces derniers la situation est grave, mais les médias ne traitent que des gros faits et se moquent des faits divers, qui pourtant sont en hausse. 

A Lyon le Maire ne fait rien contre l’insécurité, et se montre plus préoccupé par les pistes cyclables. Ce rassemblement était l’occasion de lui montrer que les lyonnais veulent se faire entendre au sujet de l’insécurité constante. 

Les lyonnais contre l'insécurité
Les lyonnais contre l’insécurité

L’initiative a rassemblé environ 200 personnes et a eu quelques effets. Tout d’abord le Maire a demandé à Darmanin 200 policiers supplémentaire et a ajouté 50 policiers municipaux. Ensuite les revendication portées par les personnes présentes ont pu être entendu assez largement, car plusieurs article ont parlé de cette initiative. Enfin, et surtout ce rassemblement a montré le début d’un mouvement populaire ayant pour but d’exprimer ce sentiment d’insécurité, mouvement déjà repris dans plusieurs villes. 

 

Pour finir les organisateurs n’ont pas prévu d’autres rassemblements de ce genre, mais de passer par d’autres actions ayant pour but de sensibiliser les pouvoirs publics.  

 

Article écrit par Benoit Després

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.