La propagation de l’Islam politique pointée du doigtlecture express

Dans un rapport publié jeudi dernier et dont « Le Figaro » a pris connaissance, la commission d’enquête sur la radicalisation islamiste et les moyens de la combattre a pointé du doigt «la réalité de la radicalisation islamiste» en France et particulièrement ses répercussions sur la société.

La commission, composée d’une trentaine de sénateurs, a auditionné plusieurs acteurs et responsables politiques afin de comprendre au mieux les possibles menaces que représente ce développement sur la France. 

Elle a ensuite affirmé que « La France, qui n’est pas un assemblage de minorités mais une nation, ne peut avoir de doctrine d’accommodement raisonnable».

Elle doit fortement s’inquiéter de «la diffusion des comportements qui remettent en cause le vivre ensemble et portent atteinte directement à la liberté de conscience, à l’égalité entre les hommes et les femmes et aux droits des personnes homosexuelles».

Afin de faire face à cela les parlementaires ont formulés 44 propositions dans différents champs (économique, éducatif…) qui selon le journal Le Figaro, « refusent les statistiques ethniques pour la définition d’une politique publique, plaidant pour une meilleure formation des élus locaux ainsi que des agents des administrations publiques sur la laïcité et l’islam radical ».

Tout cela n’a qu’un seul but: éviter que les islamistes puissent contrôler une partie de la population française. Plusieurs moyens supplémentaires seront également développés, comme la réactivation de la police des cultes entre autres.

Article écrit par Margaux Charice

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.