Détention préventive des djihadistes en Autrichelecture express

Suite à l’attentat meurtrier perpétré à Vienne le 2 novembre et face aux menaces que représentent les individus radicalisés, le chancelier autrichien Sebastian Kurz a annoncé prendre des mesures fermes pour lutter contre la menace terroriste. Toute personne officiellement reconnue comme étant en lien avec le terrorisme islamiste pourra désormais être placée en détention provisoire ou équipée d’un bracelet électronique.

Le chancelier conservateur l’a affirmé : «Tant qu’elles ne sont pas déradicalisées et même si elles ont purgé leur peine, nous créerons la possibilité d’enfermer ces personnes pour protéger la population». Les modalités de choix entre l’une ou l’autre de ces mesures n’ont pas été évoquées mais le gouvernement autrichien souhaite se prémunir contre tout risque.

A ces mesures strictes s’en rajouteront d’autres qui ne le sont pas moins telles que la création d’un délit d’islam politique, des possibles déchéances de nationalité, la suppression des aides sociales ou encore la fermeture de mosquées radicales. Les moyens de lutte pour prévenir d’éventuelles attaques seront étendus également aux domaines du numérique (avec notamment la création d’une plateforme de signalement des activités djihadistes ou un registre d’imams).

De nombreuses perquisitions ont été menées suite aux récents événements et des responsables du Conseil autrichien du culte musulman et des Frères musulmans sont notamment dans le viseur des autorités. Affaire à suivre avec notamment une discussion sur l’ensemble de ces réforme qui devrait se tenir au Parlement à partir de début décembre.

 

Article écrit par Paul-Arthur Robin

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.