Des députés quittent une audition où la représentante de l’UNEF est voilée2 min de lecture

Anne-Christine Lang, député LREM de Paris a annoncé hier avoir quitté la commission car elle ne souhait pas auditionner une femme voilée,  le « hijab » étant selon elle un symbole de soumission. Elle a été imitée d’un certain nombre de députés LR.

L’islamogauchisme habituel de l’UNEF

C’est à l’occasion d’une commission à propos du coronavirus que l’assemblée avait invité l’UNEF à envoyer un de leur représentant. Leur vice présidente (Maryam Pougetoux : https://twitter.com/MaryamPougetoux?s=20 ) s’y est donc rendue voilée. Cette provocation n’est pas une première de la part du syndicat puisqu’en 2018, la même syndicaliste s’était rendue voilée dans un débat télévisé. Sa promotion comme vice-présidente illustre bien la ligne islamogauchiste de l’UNEF qui veut, parmi d’autres combats destructeurs, promouvoir la culture musulmane et la normaliser en France.

 

La normalisation du voile et les délires vestimentaires

Cette provocation n’est pas anodine et s’inscrit dans un contexte plus global de normalisation du voile et de la culture islamique en France. En début de semaine, c’est sur BFM TV qu’une étudiante voilée intervenait à propos de recettes culinaires, sans que la chaîne ne s’en émeuve.

Face à cela, toujours en début de semaine, une action visait à venir au collège et lycée dans des tenues très légères. Cela se voulait une réponse à l’interdiction à une jeune fille d’entrer au musée d’Orsay en raison de son décolleté. Les jeunes Françaises sont donc incitées au choix à se voiler de la tête au pied ou à porter des tenues extrêmement légères et parfois indécentes. Sans compter tout le poids culturel et symbolique du voile que beaucoup semblent ne pas vouloir voir.

 

Les écailles tombent des yeux de Mme. Lang

Si on peut saluer le courage de Mme. Lang qui n’a pas craint, au sein de la majorité LREM, de désapprouver aussi clairement le voile, il faut rappeler que la député qualifiait de raciste Jordan Bardella il y a moins d’un an quand il s’opposait au voile dans l’espace public.

Il faut rappeler également que monsieur Odoul avait été vertement critiqué lorsqu’il avait demandé à une mère de famille assistant à une séance du conseil régional de Bourgogne de retirer son voile, avant de quitter lui-même l’assemblée.

 

 

Article écrit par La redaction

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.