Coronavirus: La Luftwaffe vole au secours de l’Italielecture express

Samedi dernier, la Luftwaffe (puisque c’est encore le nom de l’armée de l’air allemande) a acheminé les premiers patients en soin intensif de Bergame jusqu’en Rhénanie du Nord-Westphalie pour pallier au manque de lits dans la province italienne.

« En période de grand besoin, il va sans dire que nous soutenons nos amis », a déclaré la ministre de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer (CDU), à propos de la mission. « C’est pourquoi nous amenons maintenant des patients gravement malades d’Italie en Allemagne pour qu’ils soient traités avec l’unité aérienne de soins intensifs volants de l’armée de l’air. C’est un signe important de solidarité. L’Europe doit rester solidaire.  »

L’arme miracle de la Luftwaffe: l’Airbus médicalisé MedEcav, décrit par l’armée de l’air comme « un maillon important de la chaîne de sauvetage pour l’évacuation médicale des patients graves sur de longues distances ». Cet avion a la capacité de transporter 44 patients couchés dont 6 en soin intensifs, surveillés par une équipe médicale de 25 personnes.

Le ministère allemand des Affaires étrangères a quant à lui déclaré que jusqu’à présent – avec le soutien de l’ambassade d’Allemagne à Rome – 73 places d’hospitalisation pour des patients italiens avaient été aménagées dans huit États fédéraux. En outre, 30 patients français sont déjà traités dans le Bade-Wurtemberg, la Rhénanie-Palatinat, la Hesse et la Sarre, et au moins 50 places de traitement ont été proposées à la France. Des patients ont déjà été transférés en hélicoptère depuis Strasbourg et Metz.

Mais cette solidarité européenne peut fortement être relativisée au regard de l’aide internationale. Depuis le début de la crise, ce sont par exemple 9 avions russes, 52 médecins et infirmiers cubains et plusieurs tonnes de matériel chinois qui ont été projetés en Italie pour soutenir le pays qui, à ce jour, compte environ 105 000 cas confirmés, et dépasse les 12 000 morts.

Article écrit par Rémi d’Antoigné

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.