Bientôt la fin de LREM ?lecture express

Entre l’échec total des législatives partielles et le déchirement du parti présidentiel, LREM a dû affronter en deux jours deux crises importantes.

 

Le rejet des électeurs

Dans six circonscriptions, il fallait procéder à de nouvelles élections législatives (soir parce que le député est devenu maire ou parce qu’il est devenu ministre comme dans les Yvelines). Dans tous les cas, le suppléant du député n’a même pas souhaité prendre sa place. Ces élections ont eu lieu dimanche 20 septembre.

Dans les six circonscriptions, les candidats LREM ont été battus et ne sont même pas qualifiés pour un éventuel second tour. Malgré le fort taux d’abstention (80%), habituel dans ce genre d’élections partielles, le message de rejet massif du parti présidentiel demeure frappant.

 

Les rats quittent le navire

La démission hier de Pierre Person, numéro deux de LREM est évidement un nouveau symptôme de l’affaiblissement du parti. Le second de Stanislas Guérini déplore, selon Le Figaro, « le résultat des municipales, l’absence du mouvement dans le débat public et le désenchantement de nos militants (qui) sont autant de signes de la nécessité d’un sursaut interne plus fort ». Renonçant donc à créer ce sursaut, Person a quitté LREM, après avoir essayé il y a quelques mois d’en prendre la tête. Ce départ a suscité de nombreuses critiques à son encontre en interne. Toujours selon Le Figaro, un proche de Stanislas Guérini y voit même une « bonne nouvelle ».

Mais cette défection a également imposé une pression importante sur Stanislas Guérini, l’actuel chef du parti. La réunion du Bureau Executif d’En Marche qui a suivi a été « une horreur totale » selon l’expression d’un témoin auprès de 20 Minutes. Au cours de celle-ci, Aurore Bergé a démissionné de son rôle de porte-parole au sein du parti.

À la faveur de ces tensions, Sibeth Ndiaye est revenue dans le parti pour rejoindre le « pôle idées »… Malgré tout, Marlène Schiappa ne voit dans cette tempête qu’une « crise de croissance ».

Article écrit par La redaction

L'article vous a plu ? Partagez-le ! L'Étudiant Libre vit de vos partages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur reddit
Reddit

Dans la même catégorie:

Du même auteur:

Rejoignez-nous!

Restez informés de notre actualité.

Lassé des newsletter? Optez pour nos notifications!

Partager sur twitter
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Twitter?

Partager sur facebook
Je partage
Bonjour Lecteur!

Vous alliez partir? Pourquoi ne pas partager votre lecture sur Facebook?

Entrez votre mail

et recevez le dernier numéro de l’Etudiant Libre par email !

L'Étudiant Libre

Bienvenue sur L'Étudiant libre cher lecteur, c'est votre première visite ici? Lisez notre présentation!

Pourquoi?

Pour partager aux jeunes Français un message incitant à l’engagement et au Bien Commun.

Par qui?

Par des étudiants. Tout le monde peut travailler avec l’Étudiant Libre, il suffit de nous contacter. Vous voulez distribuer ? Vous voulez rédiger des articles ? Écrivez-nous.

Pour qui?

Pour la jeunesse qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser, s’exprimer et s’assumer.

Abonnez-vous

Retrouvez au creux de votre main l’information indépendante! Abonnez-vous pour seulement 3 euros par mois et accédez à toutes nos publications.